Par La Rando

Le groupe émirati TAQA se porte bien

abu dhabi émirati TAQAAbu Dhabi : Le groupe énergétique émirati, Taqa, a annoncé de bons résultats consolidés partiels en 2014, malgré des déboires techniques enregistrés aux niveaux de ses centrales à Fujaïrah et au Ghana. Sa grande réussite, il l’a obtenu à Jorf Lasfar au Maroc. En effet, TAQA a annoncé des bénéfices nets consolidés, au 1er semestre 2014, de 140 millions de dollars. La holding contrôlée par les autorités publiques des Emirats Arabes Unis et qui possède des actifs et des opérations d’investissements dans les domaines d’extractions de pétrole, de manutention de gaz naturel, de production d’électricité ou de gestion de ressources hydrauliques, au Maroc, aux EAU, en Angleterre, aux Pays-Bas, en mer du nord, au Kurdistan d’Irak ou au Ghana antre autres, a effectivement vu ses résultats croitre, malgré des niveaux de dépenses d’exploitation maintenus élevés, une mesure dictée par une stratégie d’auto-réorganisation annoncée en mai 2014.

Selon le site britannique spécialisé, Energy Global, l’une des plus grandes réussites mondiales du groupe TAQA et qui contribue à porter vers le haut ses résultats, est la station thermique de Jorf Lasfar au Maroc.

En effet, l’expansion de la station qui fonctionne au charbon et qui produit selon les chiffres du groupe, plus de 50% de la demande d’électricité du Maroc, a été un franc succès. Son achèvement s’est fait en juin dernier, portant sa capacité de production de 1356 à 2056 MW.

Cette réussite poursuit la même source et d’autant plus marquante car le groupe souffre de déboires techniques dans d’autres installations similaires qu’il exploite dans d’autres pays, notamment aux niveaux de ses stations Takoradi 2 au Ghana et à Fujairah F1 et F2.

Source: Lemag.ma

Par La Rando

Electricite au Maroc

Le groupe émirati «Taqa» investit 1,4 milliard de dollars dans la centrale de Jorf Lasfar. Le groupe émirati «Taqa»  vient de signer les accords définitifs pour l’octroi de 1,4 milliard de dollars destinés à l’extension de la Centrale électrique de Jorf Lasfar.
Il s’agit de la plus importante opération de financement de projet au Maroc en plus de dix ans et, également, de la première participation d’organismes de crédit japonais et coréens à une opération de financement au Royaume en plus de banques marocaines et européennes. Avec  cette expansion, ladite Centrale   va conforter sa place comme étant «la plus grande centrale thermique à charbon au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et le premier producteur d’électricité indépendant au Maroc».  Son extension devra accroître la capacité de génération d’électricité au Maroc de plus de 10%. Elle est aussi la plus importante centrale électrique qui, d’ores et déjà, produit 40% de la production nationale annuelle d’électricité du Maroc. Lire la suite “Electricite au Maroc”