Par La Rando

Dubaï veut réduire sa demande en électricité

dewa dubaiDubaï crée la plus grande centrale solaire au monde pour fournir en électricité 75 % du pays dès 2050. Dubaï, première ville des Émirats arabes unis, est reconnue pour se lancer des défis toujours plus grands. Son nouveau projet est de construire une centrale solaire géante à concentration de 1 000 mégawatts pour 2030. Ce système concentre le rayonnement solaire et produit de l’électricité même une fois la nuit tombée. Lire la suite “Dubaï veut réduire sa demande en électricité”

Par La Rando

Le Saviez-vous? L’eau et l’électricité plus chères en Belgique qu’à Dubaï

dubai eau electriciteLaurent Minguet titille la Région wallonne en relevant que l’électricité et l’eau y sont facturés plus cher qu’à Dubaï, à cause des coûts élevés de distribution et surtout des taxes. Laurent Minguet, co-fondateur d’EVS et investisseur dans les logements thermo-efficaces, s’est amusé à titiller la Région Wallonne au sujet du coût de l’électricité et de l’eau. Il est passé à Dubaï et y a vu quelques factures d’eau et d’électricité. Et constaté que ces fournitures étaient nettement moins chères pour le consommateur. Il paye pour l’électricité, en moyenne, “10 cents par Kw contre 20 cents en Wallonie, soit le double” indique-t-il sur son blog, Nowfuture. L’eau y est facturée 3,5 euros le mètre cube, “contre 5,2 euros en Wallonie” dans un texte titré “Tarifs eau et électricité – l’oasis de Dubaï et le désert wallon.”

Pourtant les coûts de production sont plus élevés à Dubaï

Or, surprise, le coût de production est nettement plus élevé à Dubaï qu’en Wallonie. L’électricité y est produite à 8 cents par Kwh contre 4 chez nous. L’eau, qui doit y être produite par des usines qui potabilisent l’eau de mer, coûte 75 cents par mètre cube, alors qu’en Wallonie ils suffit de pomper les nappes aquifères, à un coût que Laurent Minguet estime à 25 cents par mètre cube.

“L’eau et l’électricité, un moyen commode de taxer les consommateurs”

“Cette incongruité peut s’expliquer par le mécanisme monopolistique public du transport et de la distribution de l’eau et de l’électricité ainsi que des taxes publiques” écrit-il. “En Belgique l’eau et l’électricité sont devenus un moyen commode de taxer les consommateurs pour renflouer les caisses fédérales, régionales et communales.”

L’argent du pétrole, ça aide

Ce blog a entrainé des réactions. “J’ai eu pas mal de réactions positives et aussi des remarques sur le fait qu’à Dubaï on trouve une main-d’oeuvre très bon marché, des Pakistanais notamment” explique Laurent Minguet à Trends.be. “C’est vrai sauf que la production d’électricité ou les usines d’osmose inverse pour rendre l’eau de mer potable utilisent peu de main d’oeuvre.” Il relativise aussi la comparaison avec la Wallonie par le statut particulier de Dubai, qui est “une monarchie absolue, son émir utilise les revenus du pétrole pour payer les routes, les hôpitaux, il y a peu ou pas de taxes, pas de TVA.”

Une taxation plutôt injuste

Il estime toutefois que la taxation élevée de l’eau et de l’électricité en Wallonie est un peu injuste. C’est un impôt indirect qui “n’est pas lié aux revenus du consommateur mais à sa consommation. Or pour diminuer celle-ci, il est souvent nécessaire d’investir, ce qui n’est pas toujours possible au sein de la population défavorisée” note-t-il.

Robert van Apeldoorn

Source: LeVif.be

Par La Rando

Subvention des véhicules électriques à Dubai

Les utilisateurs de véhicules électriques pourraient bientôt se voir offrir un certain nombre d’incitations, y compris un prix subventionné pour leur voiture préférée, car le gouvernement de Dubaï étudie les moyens de promouvoir les véhicules respectueux de l’environnement.
Dans le cadre de l’initiative de la ville intelligente, Dubaï examine en effet diverses options pour promouvoir les véhicules électriques, déclare Saeed Mohammed Al Tayer, directeur général et CEO de Dubai Electricity and Water Authority (DEWA). Lire la suite “Subvention des véhicules électriques à Dubai”