Par La Rando

Découverte de dinosaures en Arabie saoudite

dinausore-arabie saouditePour la première fois, des restes fossiles de dinosaures ont été retrouvés et identifiés en Arabie Saoudite, au nord-ouest de la péninsule arabique. Les vertèbres caudales appartenaient à un herbivore, mais les dents sont bien celles d’un carnivore. Voilà qui en dit plus sur la répartition des titanosaures et des parents des abélisaures durant le Crétacé supérieur.

Au sud-ouest de l’Asie, la péninsule arabique est connue pour ses étendues désertiques, où les puits de pétrole foisonnent. En revanche, on ne peut pas en dire autant des fossiles, notamment de ceux de dinosaures. Des fragments d’os y ont certes déjà été trouvés, mais sans que leurs propriétaires ne puissent être formellement identifiés. C’est pourquoi la découverte fraîchement présentée dans la revue Plos One par Benjamin Kear est importante.

Ce chercheur de l’université d’Uppsala (Suède) et ses collaborateurs y décrivent des ossements et des dents extraits de la formation géologique d’Adaffa. Ce site se trouve au nord-ouest de la péninsule arabique, sur les côtes de la mer Rouge, et se compose de roches qui datent du Campanien et du début du Maastrichtien. Sur la zone prospectée (environ 10 m2), elles auraient environ 75 millions d’années, ce qui est donc aussi l’âge des fossiles. Leurs propriétaires ont cette fois été identifiés avec une relativement bonne précision. Il s’agit de dinosaures, les premiers mis en jour en Arabie Saoudite.

Les restes fossiles se composent entre autres de sept vertèbres caudales identifiables, et de deux fragments non définissables. Elles forment une série complète et appartiendraient à un titanosaure. Leur propriétaire était ainsi un sauropode, donc un dinosaure quadrupède et herbivore. Il pourrait avoir mesuré jusqu’à 20 m de long, sachant que l’une des vertèbres fait 10,5 cm de long. Lire la suite sur futura-sciences.com…