Par La Rando

L'Arabie saoudite refuse des visas aux algériens

patrimoine-mecqueL’Arabie Saoudite a décidé de réduire le nombre de pèlerins pour la Omra, dont le nombre devra passer de 5 millions à 500 000 personnes, toutes nationalités confondues. Cette mesure, sans précédent depuis que La Kaâba a été édifiée par le prophète Ibrahim il y a environ 3 000 ans, aurait été prise pour cause de travaux d’extension du Haram Ech Charif.
Mais il convient de signaler que l’Arabie Saoudite n’a jamais pris une décision pareille auparavant, alors que les travaux n’ont pratiquement jamais cessé dans la ville sainte. On se rendait à La Mecque au moment où des bulldozers s’affairaient, H 24, à déblayer des terrains d’assiette pour l’extension des Lieux saints.
Les gens n’arrivent pas à comprendre la décision du gouvernement saoudien d’interdire aux musulmans du monde à se rendre à La Mecque. Logés à la même enseigne que leurs coreligionnaires du monde, les Algériens, qui sont connus pour leur attachement au pèlerinage, ont été également «zappés» par les autorités saoudiennes.
Selon des sources proches des voyagistes, les Saoudiens n’accorderont que 10 000 visas sur les 120 000 demandes de personnes projetant de partir à la Omra cette année. Autant dire que le quota algérien est littéralement neutralisé par une décision jugée injustifiable.
la suite sur: Algerie focus

Par La Rando

Visas en Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite a annoncé son projet d’assouplir les règles strictes pour l’obtention de visas et d’autoriser les étrangers à faire des pèlerinages religieux vers les lieux saints dans la région du Golfe, autres que la Grande mosquée de la Mecque et la Mosquée du Prophète à Médine.
La Commission Saoudienne pour le tourisme et les antiquités a annoncé la décision du gouvernement de délivrer des visas « Omra-Plus » aux étrangers résidant hors du Conseil de Coopération du Golfe s’ils participent aux visites guidées des lieux saints islamiques, signale HotelierMiddleEast.com.
Les autres états membres du CCG sont Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar et les Émirats Arabes Unis.
Le visa Omra-Plus ouvrirait l’accès au pays et permettrait aux pèlerins de visiter le pays au-delà des lieux saints traditionnels, pendant une période pouvant aller jusqu’à un mois. Lire la suite sur Lapresse.ca