Réduction des subventions sur les carburants dans les Pays du Golfe

subvention petrole dubaiLa réduction des subventions sur les carburants dans les monarchies arabes du Golfe réduira la pression sur les budgets, mais n’est pas suffisante pour combler les déficits causés par la chute des cours du brut, selon l’agence Moody’s. L’agence de notation financière estime que les économies générées par la hausse des prix des carburants dans les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ne représenteront que 0,5% du Produit intérieur brut de ces Etats –soit 7 milliards de dollars (6,2 milliards d’euros)– contre un déficit prévisible de 12,4% du PIB cette année.

Les récentes mesures sur les réductions de subventions témoignent d’une volonté politique de remédier aux effets dommageables du bas prix du pétrole sur les budgets, note Mathias Angonin, analyste chez Moody’s.

Cependant, ajoute-t-il, elles demeurent en deçà du niveau des réformes économiques et budgétaires nécessaires pour parvenir à l’équilibre budgétaire.

Les six monarchies du CCG, qui dépendent largement de leurs recettes pétrolières, ont réduit leurs généreuses subventions sur les prix des carburants, l’électricité et des services sociaux, afin de diminuer les dépenses publiques.

Lire la suite sur  Romandie.com…