Recettes fiscales en Algérie

Les recettes fiscales de l’Algérie se sont établies à 3.437,069 mds de DA en 2011, contre 3.092,1 mds de DA en 2010, avec une hausse “appréciable” de la fiscalité ordinaire, a-t-on appris mardi auprès de la direction générale des impôts (DGI).
Ce montant englobe les contributions directes (IRG, IBS…), les impôts sur les affaires (TVA, TIC…), les produits des douanes, les produits des domaines, les contributions indirectes et la fiscalité pétrolière.La fiscalité ordinaire s’est chiffrée à 1.907, 66 mds DA durant la même année contre 1.500 mds DA en 2010, soit une hausse de 17%, a précisé le directeur des opérations fiscales et du recouvrement à la DGI, M. Issad M’hand.
Cette fiscalité, qui représente la fiscalité ordinaire de l’Etat ainsi que les ressources fiscales recouvertes au profit des collectivités locales et des Fonds spéciaux, avait dépassé 1.200 milliards de DA en 2009.
Cette évolution positive du recouvrement de la fiscalité ordinaire, considérée comme un moyen incontournable pour la diversification des ressources de l’économie nationale, est réalisée “grâce à l’action des services de recouvrement des impôts”, a-t-il affirmé.
Lire la suite…