Quelques conseils avant de partir skier quand on débute

C’est l’hiver !!! La neige tombe et les températures baissent, de nombreuses destinations acquièrent un charme particulier en France. Comment préparer ses vacances au ski ? Retrouvez 8 conseils et astuces à mettre en pratique pour partir au ski tranquille et passer un bon moment en famille.

Au cours des prochains mois, la plupart des compagnies aériennes et des agences de voyages feront de leur mieux pour vous vendre deux types de vacances : le ski et le soleil hivernal. La neige, le gel et la glace transforment un paysage, de même que les spectacles naturels tels que les aurores boréales. Tant que vous avez des vêtements chauds, le froid intense ajoute un drame particulier à cette nature.

1— Par où commencer ?

Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous vous retrouvez à faire du ski (souvent les amis et la famille 😉 ), il faut bien débuter un jour. Commencez à vous équiper ! Nous n’allons pas rentrer dans les détails, mais il vous faudra un casque de ski, des chaussettes adaptées, des chaussures de ski, des bâtons et des skis bien naturellement 😉 Pour ce qui touche au vêtement de ski, pensez à faire vos achats dès maintenant pour ne pas être pris au dépourvu au dernier moment !

2— Rechercher la station idéale pour commencer son initiation au ski

Vous vous êtes décidé ? Tout d’abord, recherchez les meilleures stations pour les débutants. Il y a une infinité d’options dans le monde entier et en Europe. On peut pratiquer le ski en Europe, en Australie (eh oui, nous aussi on n’y croyait pas 😉 ), en Asie, en Amérique du Nord et même en Amérique centrale, où vous trouverez des stations balnéaires.

En tant que débutant, favorisez plutôt des zones conviviales, avec des pentes larges et damées. Découvrez également combien de pistes débutantes sont proposées par la région. Car se retrouver avec des « pros » de la glisse, ça peut vous complexer et arrêter votre envie d’apprendre à skier.

3— YouTube est mon ami !

Il existe de nombreuses vidéos sur YouTube où vous pourrez apprendre les bases du ski. Vous trouverez de très nombreux tutoriels pour les débutants en ski. Apprendre gratuitement avec un professionnel ou un moniteur est une excellente ressource pour la pratique de votre sport d’hiver. Ne négligez pas cette plateforme que nous vous conseillons vivement.

4— Avant de commencer : respecter l’échauffement

Aussi important que de savoir skier, c’est l’échauffement ! Il est important de réchauffer son corps et de le préparer à l’effort quand on a des températures proches de zéro. Cette discipline demandera beaucoup d’efforts physiques. Même après la séance de ski, prenez le temps de relâcher les tensions afin d’éviter de vous faire mal. Les muscles endoloris gêneront votre capacité à profiter les jours de ski suivants.

5— Comment se tenir en ski ?

Ça y est, vous avez la station, la réservation, le matériel, vous vous êtes bien échauffé… Voici quelques astuces pour bien se positionner à skis. Lorsque vous débuterez, vous constaterez que votre position change tout le temps. Au début, l’essentiel est de garder les genoux pliés et les jambes parallèles.

Vous pouvez également disposer vos jambes en position de chasse-neige, avec les pointes de vos skis qui se touchent presque. Les genoux pliés vous aident à absorber les bosses sur lesquelles vous pouvez passer. Garder vos bâtons devant vous, fera avancer votre poids.

Si vous tenez correctement vos bâtons, il vous suffira de bouger votre poignet pour skier. N’agitez pas les bras, vous perdriez l’équilibre. La maîtrise de la pression que vous exercez sur vos skis est par ailleurs primordiale, de manière à alléger les skis pour les faire tourner et prendre un appui important dessus. N’hésitez pas à regarder les skieurs sur YouTube, vous pouvez chercher, par exemple, les vidéos concernant la flexion-extension, l’allègement grâce au relief, lallègement grâce au rebond des skis, le planté de bâtons, l’angulation, etc. Bref, vous y trouverez de tout ! Et comme dirait l’autre, observer, c’est déjà apprendre. 😉

6— Comment s’arrête-t-on à ski ?

Pas évident quand on commence à prendre de la vitesse… Cela devrait toujours être la première chose à maîtriser avant de se lancer, pour éviter également de mettre en danger les personnes autour de vous et vous-même sur la piste.

Petit conseil : ne tentez aucune course difficile avant d’avoir appris cette compétence et allez-y doucement, même si vous avez l’impression de maîtriser vos mouvements. Prenez votre temps et augmentez votre vitesse peu à peu. Si l’on peut éviter de se blesser le premier jour… c’est toujours mieux !

7— Et les virages ?

Prenez les virages larges. Avec de l’entraînement, vous pourrez les réduire pour pouvoir effectuer des virages courts en descente. C’est un excellent moyen de garder votre vitesse sous contrôle.

8— Savoir tomber et se lever en ski

C’est bête, mais ça demande une certaine technique… Pour limiter vos blessures, il est essentiel d’étendre la zone d’impact. Évitez d’atterrir sur des membres singuliers. Une plus grande surface absorbera plus facilement votre chute. Lorsque vous vous levez après une chute, tâchez de positionner vos skis parallèlement à la pente et non en descente.

En bonus, voici un comparatif des forfaits de ski (prix au kilomètre de pistes [hiver 2018-2019] ci-dessous.

Attention tout de même à ne pas débuter l’initiation de ski avec de la famille ou des amis. Évitez d’écouter un « professeur de ski » improvisé… et ne vous lancez pas de défis fous au début de votre initiation. Et même si cela peut paraître dur au début, n’abandonnez pas rapidement. Tous les skieurs sont déjà tombés, il n’y a pas de honte à cela.


Voilà, vous êtes prêt(e)s à passer de bonnes vacances en montagne ! Et qui sait, d’ici peu, vous pourrez descendre le K2 au Pakistan comme l’alpiniste polonais qui a décroché la toute première descente à ski du géant de Karakorum, connu sous le nom de K2. Sa descente historique est l’une des plus mémorables jamais réalisées par un skieur. Après son ascension au sommet, en solitaire et sans oxygène, il n’a pas hésité à passer les sept heures suivantes à descendre…

Noter cet article