Qatar, une terre d’action et pas de promesses

Qatar, Qatar 2022, Qatar al thani, Qatar footLa Fédération qatari s’était officiellement portée candidate samedi à l’organisation de la Coupe du monde 2022. Chose faite désormais! C’était l’émir du Qatar (à cette époque) en personne, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, qui avait donné le coup d’envoi de cette ambitieuse campagne qui se veut bénéfique pour toute la région du Moyen-Orient. «Le Qatar est une terre d’action et pas de promesses, a-t-il déclaré. C’est pour cela que nous sommes le partenaire parfait pour aider la Fifa et le football à construire un avenir meilleur », a-t-il indiqué.
« Qatar 2022 est un projet au nom de toute la région. L’évènement sportif le plus important du monde au Moyen-Orient serait l’occasion d’une meilleure compréhension et unité entre le monde arabe et le monde occidental.», a encore expliqué l’émir.
Il s’agit du treizième pays qui avait officialisé son engagement avec l’Angleterre, l’Australie, la Belgique et les Pays-Bas (candidature commune), l’Espagne et le Portugal (candidature commune), les États-Unis, l’Indonésie, le Japon, le Mexique, la Russie et la Corée du Sud. En tenant compte du fait que les onze premiers envisagent aussi d’accueillir le Mondial 2018.