Projet immobilier entre les USA et la Russie

immobilier usa russieImaginez-vous partir à New York. Mais pas question cette fois de prendre l’avion ou le bateau. Non. Vous partez par la route. Le trajet qui vous attend fait plus de 20 000 km. Si vous arrivez à rouler à 100 km/h 10 h par jour, vous prendrez votre petit-déjeuner à Manhattan en 20 jours de route. Si vous repartez illico sur vos pas, vous mettrez donc un peu moins de six semaines pour un aller-retour ! Mais ce ne sont pas les vacanciers que visent les porteurs d’un des projets les plus fous de ces dernières années…

Relier l’Europe de l’Ouest aux États-Unis non pas par la mer, mais par la route, tel est l’incroyable défi que s’est lancé Vladimir Iakounine, président des chemins de fer russes. Un projet qui replacerait la Russie au centre du monde…

Les porteurs de ce projet fou sont russes et conduits par Vladimir Iakounine, puissant patron des chemins de fer et proche de Vladimir Poutine. Un homme important donc, pour un projet hallucinant, la « Trans Eurasian Belt », entendez la ceinture trans-Europe-Asie.

Le principe ? Rallier l’Europe de l’Ouest aux États-Unis par la route. Paris – New York sans quitter sa voiture. Une route transcontinentale gigantesque qui transiterait naturellement par Moscou et la Sibérie. Le projet de Iakounine, qui double l’autoroute d’une ligne ferroviaire, s’appuierait au départ sur les infrastructures existantes : les autoroutes reliant déjà Paris à Moscou via l’Allemagne et la Pologne. La route emprunterait ensuite le tracé de l’autoroute transsibérienne sur plusieurs milliers de kilomètres avant de bifurquer vers le nord-est et d’atteindre le détroit de Béring, frontière naturelle entre l’Extrême-Orient russe et l’Alaska.

Lire la suite sur La Voix du Nord…