Pourquoi suivre Mike Horn ?

Après «A l’état sauvage», Mike Horn va faire partager une étape de sa propre aventure Pole2Pole avec une célébrité. Jeudi soir c’est Arnaud Ducret qui marche dans les pas de l’aventurier et ceux de Magellan aux Philippines.

Arnaud Ducret, un partenaire d’expédition «presque idéal» pour Mike Horn. L’acteur de «Parents mode d’emploi» le répète à plusieurs reprises dans «Cap Horn». Après cinq années où le travail a occupé une grande partie de sa vie, marcher dans les pas de Mike Horn lui a permis de «recharger les batteries et de faire le point».

Au fil de l’expédition, l’humoriste de 39 ans s’est transformé en binôme appliqué, attentif et de très bonne volonté, même lorsque le Sud-Africain l’a poussé dans ses retranchements, notamment lorsqu’il a dû surpasser sa peur du vide. Sa personnalité a beaucoup plu à son comparse de quelques jours qui a l’habitude de vivre ses aventures en solitaire.

Il est «fiable, résistant, concentré, énergique et volontaire», s’est-il félicité au cours du voyage, allant même jusqu’à déclarer qu’Arnaud Ducret était «presque une personne idéale à amener en expédition».

Découvrir un nouveau Mike Horn. C’est la première fois que Mike Horn permet à une personnalité de vivre une de ses propres expéditions. On découvre ainsi les coulisses de son entraînement chez lui, en Suisse, et du choix de ses itinéraires avec ses deux filles Annika et Jessica et son frère, Martin. A la fin du périple avec Arnaud Ducret, l’explorateur a même fait quelques rares confidences sur sa femme, Cathy, emportée par un cancer en 2015. «Elle a tellement joué un grand rôle dans ma vie, a-t-il confié à son binôme. Il y avait un moment tout près de sa mort où je disais, “Je ne peux pas vraiment vivre sans toi, je préfère mourir avec toi”, là elle a dit quelque chose d’incroyable : “Mike, moi je vais où c’est mieux, toi tu restes sur terre, meurs pas pour moi mais vis pour moi. On peut juste remercier dieu ou qui tu veux pour 25 ans super”».

Source