Partenariat entre le Bahreïn et le Maroc

Hamad Ben Issa Al Khalifa mohamed 6 maroc bahreinLe discours prononcé par le roi Mohammed VI, mercredi à Riyad lors du Sommet Maroc-Pays du Golfe, est d’une ”forte clarté” concernant la nécessité d’une action conjointe pour faire face à la situation actuelle, a affirmé le souverain du Bahreïn, Hamad Ben Issa Al Khalifa. Cité par l’agence de presse Bahreïnie (PANA), le roi Hamad Ben Issa Al Khalifa a ajouté que le message royal préconise également la promotion du partenariat pour le bien-être de tous les pays frères.

Et de poursuivre que les recommandations, les idées et les visions dégagées des travaux de ce Sommet Pays du Golfe-Maroc «seront placées à la tête de nos priorités en vue d’atteindre les objectifs escomptés». «Nous allons œuvré avec énergie pour les atteindre», a dit le souverain Bahreïni.

Le roi Hamad Ben Issa Al Khalifa a, en outre, souligné la nécessité de promouvoir une action continue et de multiplier les visites entre les pays en vue de consolider ces relations et de leur donner une impulsion renouvelée dans tous les domaines.

«La présence du roi Mohammed VI parmi nous est une illustration éloquente de cette complémentarité existant entre les pays du CCG et le Maroc. C’est un jour béni pour tous les peuples de la région», a dit le souverain Bahreïni.

La tenue dans les Lieux Saints de l’islam, de ce Sommet historique réunissant les dirigeants du CCG et le roi Mohammed VI «est un jour historique pour nous tous».

«C’est une grande fierté d’être avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour débattre de notre présent et de notre avenir rayonnant», a-t-il poursuivi.
Le souverain Bahreïni a, par la même occasion, loué la profondeur des relations fraternelles unissant le Bahreïn et les pays membres du CCG d’une part, et le royaume du Maroc, pays frère d’autre part.

A noter que les dirigeants des Pays du Golfe ont réitéré leur position de principe vis-à-vis du dossier du Sahara marocain, tout en soulignant que l’affaire du Sahara est celle du CCG.

Dans le communiqué conjoint ayant sanctionné le Sommet Maroc-Pays du Golfe, les dirigeants du CCG ont réitéré leur position favorable à la marocanité du Sahara et leur soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc, comme fondement de toute solution à ce différend régional artificiel.

Ils ont exprimé leur rejet de toute atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc, au vu des indicateurs dangereux que ce dossier a connus durant les dernières semaines.

Sources: Le360 (avec MAP)