Mozah bint Nasser se rend au Vatican

Mozah bint Nasser vatican qatarCe samedi matin, 4 juin 2016, le Pape François a reçu en audience privée la mère de l’Émir du Qatar, Mozah bint Nasser, venue lui parler de ses multiples activités dans le domaine éducatif et social et de la situation dramatique des écoles dans les pays en conflit. L’entretien a duré une trentaine de minutes. Son Altesse a offert au Saint-Père un précieux manuscrit des Évangiles en arabe, richement décoré, réalisé au XVIIIe siècle dans l’Empire ottoman. Son entretien avec le substitut de la

Secrétairerie d’État a porté sur la situation de la communauté catholique au Qatar, formée essentiellement de travailleurs immigrés. Enfin, un Accord a été signé entre la Bibliothèque apostolique Vaticane et Fondation du Qatar pour l’éducation, la science et le développement de la Communauté, dont elle est la présidente.

Mozah bint Nasser s’inscrit en faux contre la thèse du choc des civilisations entre l’islam et l’Europe, une thèse fatiguée et discréditée. « Nos cultures, souligne-t-elle, ont une longue histoire de paix, d’amitié et de collaboration ». Considérée comme la meilleure représentante du richissime petit émirat, Mozah bint Nasser Al Missned sillonne le monde et défend le dialogue des cultures et l’alliance des civilisations. Cette femme, qui a su s’impliquer au grand jour dans la vie politique de l’émirat, a été nommée en 2003 envoyée spéciale de l’Unesco pour l’éducation de base et l’enseignement supérieur en hommage à son implication à la promotion de l’éducation au Qatar. C’est à son influence que l’on attribue l’adoption en 2006 d’un code de la famille. Elle a aussi supervisé la création d’un centre pour la liberté de la presse.

Le Saint-Siège et le Qatar entretiennent des relations diplomatiques depuis 2002. Des milliers de travailleurs immigrés catholiques, venus surtout des Philippines et de l’Inde, vivent dans le petit émirat.

Source: radiovaticana