Maroc: loi sur la finance islamique

finance islamiqueLe projet de loi de finance islamique a été déjà préparé au Maroc et pourrait passer par le parlement avant la fin de l’année 2014, a indiqué un cadre de la finance islamique à l’agence Reuters.

« Le projet de loi a été finalisé et soumis au Parlement », a indiqué Saïd Amaghdir, le président de l’Association marocaine pour les professionnels de la finance participative, une association de promotion de la  finance islamique, lors du Sommet mondial de l’économie islamique à Dubaï. « Nous espérons que la validation de la loi permettra une véritable fenêtre bancaire Islamique et le développement à part-entière du Takaful (assurance Islamique) », a-t-il souligné.

Depuis l’avènement du premier gouvernement Benkirane, le royaume s’est lancé dans un programme pour développer la finance islamique, afin d’attirer notamment l’argent des pays du Golfe et ainsi combler l’énorme déficit budgétaire. A l’origine, le Maroc avait envisagé de lancer son premier emprunt obligataire islamique souverain (sukuk) cette année. Mais ce plan semble avoir été retardé par des discussions au sein du gouvernement sur d’autres politiques et un remaniement ministériel en octobre.

Source: Yabiladi