Les soldes en Algérie

Sept ans après leur réglementation en Algérie, les soldes n’arrivent pas à attirer l’intérêt aussi bien des commerçants que des chercheurs de bonnes affaires, laissant la porte ouverte à un ’’no man’s land’’ commercial.Sensés pourtant être un moyen pour encourager la concurrence et doper les ventes et même réaliser les meilleurs chiffres d’affaires de l’année, les soldes en Algérie sont boudées par beaucoup de commerçants, qui voient cette pratique commerciale ailleurs préparée et soutenue médiatiquement comme ’’une mauvaise affaire’’.
’’Certains préfèrent même stocker leurs marchandises pendant des années plutôt qu’à les revendre à perte’’, affirme l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA).
A Alger, les soldes ont débuté officiellement le 18 janvier dernier et s’étaleront jusqu’au 28 février, indique la direction du commerce de la wilaya.
Sur les centaines de magasins d’habillement, de prêts à porter, de chaussures, la direction du commerce de la wilaya d’Alger n’a pourtant délivré au 31 janvier que 188 autorisations “seulement” pour les soldes d’hiver.
Lire la suite…