Les femmes après 50 ans

A la cinquantaine, le métabolisme a tendance à se ralentir et on peut s’arrondir plus facilement. Comme à toutes les périodes de la vie et particulièrement à cet âge, si aucun aliment n’est interdit, il faut veiller à limiter les sucres et les graisses. La quantité compte, mais aussi la qualité. Il faut préférer les apports en graisses d’origine végétale, plutôt que celles d’origine animale (sauf le poisson). Côté glucides, les apports en glucides complexes (céréales, féculents) sont à privilégier par rapport à ceux en sucres dits simples (confitures, bonbons). Enfin, à l’approche de la ménopause, la consommation d’un produit laitier à chaque repas est particulièrement importante afin d’atteindre l’apport en calcium conseillé (1 200 mg) et de limiter le risque d’ostéoporose. Respecter ces règles simples et bouger régulièrement, c’est augmenter ses chances de rester en bonne santé.