Le Qatar organisera bien la coupe du monde de football en 2022

foot-dubai-emirats-arabes-unis-384x217Les récentes déclarations de Theo Zwanziger ont fait grand bruit. Pour ce membre du comité exécutif de la Fifa, la Coupe du monde 2022 «n’aura pas lieu au Qatar». Des propos qui n’ont fait que relancer la rumeur d’une annulation de la compétition dans ce pays. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour avoir la réponse des personnes concernées. Dans la soirée de lundi, Nasser Al-Khater, directeur exécutif du comité d’organisation Qatar-2022, a de son côté affirmé dans un communiqué que le Mondial se tiendrait bien dans l’émirat.

«Le Qatar accueillera le Mondial en 2022, en dépit des commentaires du Dr Zwanziger (…), qui reflètent son opinion personnelle et non celle de la Fifa. La seule question qui demeure aujourd’hui, c’est quand, pas si. Que ce soit en été ou en hiver, nous serons prêts», a écrit Al-Khater.

Dans un entretien paru lundi dans le quotidien Die Welt, Hassan Al-Thawadi, secrétaire général du comité d’organisation s’était lui aussi dit «sûr que le Mondial 2022 se tiendrait au Qatar». «Non, je ne suis pas inquiet, assure-t-il. D’abord parce qu’il n’y a aucune base pour perdre la Coupe du monde. Et deuxièmement parce qu’il s’agit du premier Mondial au Moyen-Orient. Quand les gens pensent à cette région, c’est plutôt en termes de conflit. Le Mondial sera l’occasion d’unir les peuples. Il laissera un héritage positif».

Les critiques vont bon train depuis l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Une des raisons essentielles reste liée à la chaleur estivale dans le pays du Golfe et les risques pour les joueurs et le public. D’où les discussions quant à l’éventualité de «déplacer» cette compétition durant l’hiver, ce qui impliquerait des températures plus basses mais une totale réorganisation du calendrier. Ce qui n’est pas du goût des plus grands clubs et championnats européens.

Le Qatar doit également faire face à des soupçons de corruption dans l’attribution du Mondial-2022 en 2010, après que le Sunday Times a assuré début juin être en possession de milliers de courriels et d’autres documents attestant de présumés versements d’argent effectués par M. Bin Hammam. La Commission d’éthique de la Fifa devrait annoncer début 2015 les résultats d’une enquête sur l’attribution controversée des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

(lefigaro.fr avec AFP)