Le Qatar aide la Jérusalem musulmane

qatar palestineEn ouverture du sommet arabe à Doha ce mardi, l’émir du Qatar cheikh Hamad a proposé la création d’un fonds pour Jérusalem d’un milliard de dollars, auquel son émirat contribuerait à hauteur de 250 millions.
Il s’agit, a poursuivi l’émir, de « défendre al-Qods », la Jérusalem musulmane, troisième lieu saint de l’islam après La Mecque et Médine. Qui dans le monde musulman s’y opposerait ?
Le fonds serait géré par la Banque islamique de développement qui relève de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), basée à Djeddah en Arabie saoudite.
L’émir – dont le pays a noué très secrètement des liens avec l’Etat hébreu au début des années 90 via la multinationale américaine Enron, proche du groupe de pression pro-israélien à Washington – a profité de la tribune offerte par le sommet arabe pour critiquer « Israël et ses agissement » à l’égard des Palestiniens. Qui dans le monde arabo-musulman s’en plaindrait?
Cette excellente idée de sauver al-Qods serait encore meilleure, si le Qatar versait à l’Autorité palestinienne ce qu’il avait promis de lui offrir en 2007 lors de la conférence des pays donateurs pour la Palestine qui s’était tenue à Paris. Or, Doha n’a jamais rien donné à Mahmoud Abbas, dont le budget est cruellement à sec.
Lire la suite…