Le Phosphate en Tunisie

“La production du phosphate est en train de survivre à la manière d’un être humain qu’on retient à la vie en le branchant à une machine. Si on débranchait la dite machine, le peu qui reste s’arrête de fonctionner. En fait, tout le problème du phosphate réside dans les problèmes des habitants de la région du Bassin minier à Gafsa. Tant que cette région reste mal servie et piétinée, la vie de la Compagnie des Phosphates de Gafsa et ses filiales reste menacée de déchéance, et ceci aggrave encore plus la fragilité de notre économie nationale. Selon les chiffres avancés récemment par la CPG, l’année 2012 aurait subie une baisse de production de près de 60%, en ne réalisant que 2.6 millions de tonnes de phosphate commercial contre une moyenne de 8 millions de tonnes les années précédentes.”