L’Arabie saoudite dégradée par Coface

coface arabie saouditeL’assureur-crédit relève le niveau de risque financier pour huit pays dont la troisième économie mondiale.

À son tour, après la Banque mondiale, le FMI ou l’OCDE, l’assureur-crédit Coface offre une perspective peu enthousiaste de l’économie mondiale. Avec le sens de la formule qui caractérise son économiste en chef Ludovic Subran, le «panorama» du premier trimestre évoque la «japonisation»

de l’économie mondiale. Comprendre: à l’image de l’archipel nippon, qui connaît cette situation depuis deux décennies, la croissance mollit et l’inflation stagne à l’échelle planétaire.

Lire la suite sur Lefigaro…