L’Arabie saoudite coupe son financement militaire au Liban

liban arabie saouditeL’Arabie saoudite, déçue par l’attitude des autorités libanaises dans l’affrontement géopolitique qui l’oppose à l’Iran, a annoncé ce vendredi 19 février avoir interrompu son aide de trois milliards de dollars à l’armée libanaise. Il y a deux ans, Riyad avait accepté de financer un énorme contrat d’armement français à destination du Liban pour un montant de 2,3 milliards d’euros. Selon une source officielle

saoudienne, Riyad a aussi annulé la dernière partie d’une aide d’un milliard de dollars destinée aux forces de sécurité libanaises.

Depuis l’automne 2015, de sérieuses incertitudes commençaient à peser sur l’aide militaire accordée par l’Arabie saoudite au Liban. Certains industriels français concernés par ce contrat baptisé « Donas », signé entre Paris, Riyad et Beyrouth en novembre 2014, ne cachaient pas leur scepticisme quant à la réalisation de la transaction.

Pourtant, le ministère français de la Défense assurait encore il y a quelques semaines que la prochaine livraison d’armes dans le cadre du contrat aurait lieu au printemps. En réalité, jusqu’ici, la France n’a livré que 48 missiles antichar Milan à l’armée libanaise et ils ont été prélevés sur de vieux stocks de l’armée. Et la seconde livraison risque fort de rester en suspens compte tenu de la décision des autorités saoudiennes.

Lire la suite sur RFI…