La présidente du FMI propose une TVA pour les Pays du Golfe

fmi dubaiPour compenser les pertes de revenus liés à la chute des cours pétroliers, Christine Lagarde incite les pays du Golfe à renforcer leur fiscalité en s’appuyant sur la TVA mais aussi une taxation de la propriété et à terme sur les revenus.
Comment les pays producteurs de pétrole peuvent-ils faire face à la chute des cours de l’or noir et anticiper leur manque à gagner ? Christine Lagarde, qui vient d’être réélue à la tête du Fonds monétaire international (FMI), a sa petite idée. Il faut, selon elle, que les pétromonarchies du Golfe mettent en place des taxes afin de générer d’autres formes de revenus.
Les pays exportateurs de brut du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qui, en 2015, ont perdu l’équivalent de 20% de leurs PIB l’an passé soit près de 340 millions de dollars, “doivent renforcer leurs cadres fiscaux et remanier leurs systèmes de taxation en réduisant leur forte dépendance vis-à-vis du pétrole et en stimulant les sources de revenus non liées aux hydrocarbures”, a en effet expliqué la directrice générale du FMI à l’occasion d’un forum à Abou Dhabi, consacré notamment à la fiscalité internationale.
Cela “contribuerait à renforcer la croissance et les créations d’emplois” et, en même temps à permettre de conserver un niveau de dette supportable, a-t-elle notamment expliqué en soulignant qu’il y avait peut-être une “opportunité unique” de mettre en place un système fiscal qui mettraient l’accent sur l’équité, l’efficacité et la simplicité.

Lire la suite sur lesechos.fr