Les Iraniens privés de pèlerinage à La Mecque

rp_Mecque-arabie-saoudite.jpgUn an après la bousculade qui a provoqué la mort de milliers de pèlerins à la Mecque, Téhéran estime que les “conditions ne sont pas réunies” pour que les Iraniens accomplissent le pèlerinage en septembre. L’Iran accuse l’Arabie saoudite de sabotage. La centaine de milliers d’Iraniens qui se rend chaque année au grand pélerinage à la Mecque pourrait être privée de Hajj cette année. Les “conditions ne sont pas réunies” pour qu’ils accomplissent le pélerinage à la fin de l’été, à déclaré jeudi 12 mai le ministre iranien de la Culture cité par l’agence officielle Irna. Un an après la bousculade qui a coûté la vie à plus de 450 pèlerins iraniens en Arabie saoudite, il a accusé les Saoudiens de “sabotage”.

“Le responsable de l’Organisation du hajj a eu quatre rencontres avec le ministre saoudien du Hajj, leur attitude a été très froide et impropre. Ils n’ont pas accepté nos propositions en ce qui concerne la délivrance des visas, le transport et la sécurité des pèlerins”, a déclaré Ali Janati. “Les conditions ne sont pas réunies et il est désormais trop tard”, a conclu le ministre iranien de la Culture, dont le comité d’organisation dépend.

Des pourparlers se sont tenus en avril entre Saoudiens et Iraniens pour fixer les conditions de l’organisation de ce pèlerinage un an après le choc provoqué par la mort de près de 2 300 personnes, dont plus de 450 Iraniens lors du hajj de septembre 2015. Téhéran avait alors dénoncé l'”incompétence” de Riyad.

Lire la suite sur France 24…