Gazoduc en Algérie

Le ministre de l’Energie et des mines, Youcef Yousfi, a dénoncé mardi à Alger l’attaque terroriste qui a ciblé dimanche un gazoduc dans la wilaya de Bouira, réaffirmant la volonté du secteur à renforcer la sécurité des installations et des sites pétroliers et gaziers du pays.’’Je dénonce fermement ces attaques criminelles, l’Algérie ne cèdera pas et ne va pas céder, et continuera à faire tout son possible pour éradiquer définitivement le terrorisme’’, a-t-il souligné dans une déclaration à l’issue d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée au vote de la loi sur les hydrocarbures modifiée et complétée.
Dimanche soir, des canalisations acheminant du gaz du sud vers le nord du pays ont été la cible d’une attaque perpétrée par un groupe terroriste à hauteur de Ain Chriki, près de Djebbahia (Bouira), sans causer de dommages au gazoduc.
M. Yousfi a précisé qu’il s’agissait d’une ’’attaque criminelle contre des patriotes qui surveillaient les canalisations qui amènent le gaz dans le centre du pays (à partir de Hassi R’mel)’’.
Plus tôt, le PDG du groupe Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, avait affirmé que le gazoduc de Bouira, visé par l’attentat terroriste, n’a pas subi de dommages. “Les installations de Sonatrach n’ont subi aucun dommage, probablement ce sont les pipe-lines qui étaient visés, (…) il y a parfois des actes lâches comme celui-là”, a-t-il dit dans une déclaration à la Radio.
Lire la suite…