Gazoduc en Algérie 2013

Le projet de gazoduc Trans-Saharian gaz pipeline (TSGP), reliant le Nigeria à l’Europe via le Niger et l’Algérie sera remis sur les rails avec la pose imminente des pipelines, a annoncé la porte-parole de la compagnie pétrolière nigériane NNPC, Mme Tuminu Green.”Le mémorandum d’entente entre le Nigeria et l’Algérie a été signé et l’étude de faisabilité du projet à été achevée. Le processus de la pose du gazoduc de Calabr (sud-ouest du Nigeria) à Kano (au nord du pays) est sur le point de commencer”, a déclaré Mme Green à l’agence de presse Nigériane.
“Le projet est en cours, en dépit des nombreux défis qui menacent de le bloquer”, affirme la porte-parole du groupe NNPC (Nigerian National Petroleum Corp), citée également par l’agence américaine Platts, spécialisée dans les informations énergétiques.
En 2009, l’Algérie, le Niger et le Nigeria avaient conclu un accord intergouvernemental pour la mise en oeuvre de ce méga projet qui devrait acheminer 30 milliards de M3 de gaz vers l’Europe.
Le gazoduc coûtera 10 milliards de dollars, alors que l’investissement pour les centres de collecte de gaz avoisinera les trois milliards de dollars.
Le groupe NNPC en manque de financements est en train d’examiner plusieurs options pour lever des fonds à l’international, selon la porte-parole du groupe.
Lire la suite…