France: Faut-il investir dans l’immobilier en 2015 ?

Après avoir longtemps été considéré comme une valeur sûre, l’immobilier laisse désormais sceptique. Pourtant, aujourd’hui, plusieurs paramètres jouent en faveur des acheteurs. Nos conseils pour investir selon votre patrimoine et vos objectifs.

Pour réaliser un bon placement, il faut généralement investir à contre-courant. C’est-à-dire lorsque personne, ou presque, n’y croit plus. Or, après avoir longtemps été considéré comme une valeur sûre ­ –

les prix ne pouvaient que grimper -, l’immobilier, désormais, laisse sceptique. Pourtant, aujourd’hui,

 plusieurs paramètres jouent en faveur des acheteurs. Tout d’abord, les prix ont véritablement fléchi. Certes, les différents observatoires des prix de l’immobilier ne font état que de légères baisses, les notaires, par exemple, ne constatant qu’un recul de 1,7 %. Mais, sur le terrain, il apparaît que la chute des prix va bien au-delà, selon les lieux et les biens.
Bien sûr, il faut avoir un peu de chance et tomber sur un vendeur pressé qui consentira une baisse importante pour conclure l’affaire. Mais peu importe, puisque, aujourd’hui, les délais de vente s’allongeant, vous aurez le temps de visiter de nombreux biens avant de vous décider. Ensuite, on ne cesse de vous le marteler : les taux d’emprunt sont actuellement très bas. Nous ne nous avancerons plus pour dire qu’ils sont au plus bas. C’est ce que l’on entend depuis un moment déjà et, pourtant, ils reculent un peu plus chaque mois ! Mais, jusqu’alors, la possibilité d’emprunter à 2,5 % ou moins s’était rarement présentée. Concrètement, un emprunt de 100 000 euros sur vingt ans vous coûtera environ 27 000 euros d’intérêts. C’était plutôt 50 000 euros à l’époque, pas si lointaine, au cours de laquelle les taux avoisinaient 4,5 %.
Lire la suite sur L’express….
Noter cet article