Foot: Le Qatar recherche la meilleure herbe

foot qatar herbe stade«Nous recherchons l’herbe la meilleure, celle qui peut survivre dans la région. Nous voulons le top du top»… C’est bien de gazon dont parle le Qatariote Yasser Abdulla Mulla, chargé de trouver la recette secrète pour les pelouses de la Coupe du monde 2022 dans l’émirat. Pas moins de douze types d’herbes sont consciencieusement cultivés sur d’anciennes terres agricoles, près de Doha. Si tout se passe bien, l’une d’entre elles sera l’heureuse élue, celle qui garnira les gazons scrutés par les caméras et les fans du monde entier et foulés par les plus grands joueurs.

Murakh est collé à la capitale, à l’ouest de la ville. On y trouvait autrefois des champs de dates et des puits pour les troupeaux. Désormais c’est un centre de recherche et de développement dernier cri qui y est installé, pour observer sous tous les angles les différentes variétés de gazons.

«C’est un endroit unique. Il n’y a rien de tel dans la région», assure Yasser Abdulla Mulla, gestionnaire des terrains au sein du comité d’organisation du Mondial 2022 qatari. Ce lieu high-tech veut être un symbole de la transformation du pays. Non loin de là se trouve l’imposant Khalifa International Stadium et ses 50 000 places, l’enceinte qui accueillera le championnat du monde d’athlétisme en 2019, ainsi que des matchs du Mondial de football trois ans après.

Lire la suite sur tdg…