Fermes agricoles en Algérie

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, a annoncé dimanche à Adrar, le lancement de l’opération d’installation des commissions chargées de la supervision de la création d’exploitations agricoles par les zaouïas et écoles coraniques dans le sud du pays. S’exprimant lors d’un point de presse animé conjointement avec le ministre des Ressources en eau et le secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales (MICL), M. Benaïssa a indiqué que ces commissions sont installées, en application des recommandations formulées lors de la rencontre régionale de concertation sur le développement dans cinq wilayas du Sud-est, tenue dimanche dernier à Ghardaïa.
Ces projets, qui avaient alors été présentés comme un “soutien aux écoles coraniques et aux zaouïas”, visent à leur assurer une “autonomie financière et de dégager une plus-value pour la prise en charge de leurs dépenses”.
“Les pouvoirs publics sont d’accord sur l’idée de mettre à la disposition des écoles coraniques et zaouïas des périmètres agricoles dans le cadre de la concession”, avait affirmé le ministre à Ghardaia, signalant, cependant, qu’il appartenait de “trouver en concertation avec les parties concernées les méthodes de gestion de ces terres”.
En réponse à une question sur la relance de la culture de la tomate dans la wilaya d’Adrar, le ministre de l’Agriculture a insisté sur la nécessité de maitriser les circuits de la commercialisation de ce produit très demandé, à travers le pays.
Lire la suite…