Fédération algérienne des consommateurs (FAC)

La Fédération algérienne des consommateurs (FAC) a dénoncé, dimanche à Alger, la récente hausse des tarifs dans les transports publics, et a plaidé pour la création d’un observatoire national de protection du consommateur. “La mise en place d’une instance de protection du consommateur est aujourd’hui plus qu’une nécessité. Mais, nous devons aussi axer notre travail sur la sensibilisation”, a déclaré au cours d’une conférence de presse le secrétaire général de la fédération, Mustapha Zebdi.
Les réajustements tarifaires décidés par le ministère des Transports depuis le 1er janvier 2013 concernant le transport collectif urbain de voyageurs et le transport par taxis sont “contraires à la loi”, a-t-il souligné.
“Nous rejetons cette augmentation. Les pouvoirs publics auraient pu soutenir les transporteurs à travers d’autres formes telles que la réduction des taxes ou l’octroi d’aides pour l’achat de véhicules neufs”, a-t-il préconisé.
Selon M. Zebdi, le transport urbain est une activité non lucrative qui doit être assurée par l’Etat qui doit également veiller à l’amélioration de la qualité du service public en matière de transport de voyageurs.
Lire la suite…