Entretien avec l’aventurier Charles Manini

La Rando a eu le privilège d’interviewer l’aventurier Charles Manini, membre de la team Explore. Découvrez son entretien pour La Rando.


La Rando: En quelques mots, qui es-tu ?
Charles Manini: Parfois je me le demande moi-même ! Je crois être une sorte d’amoureux des grands espaces, sans cesse attiré par les déserts, les océans, les montagnes et tous ces lieux emplis de vide.

Je suis né dans les Pyrénées Atlantiques, une montagne et un océan, un bien joli titre pour commencer une vie d’aventures.

J’ai depuis quelques mois atteint le vénérable âge de 60 ans, mais je garde ce même appétit que j’avais à 20 ans. Je pratique la montagne, le ski, la voile, le VTT, le kayak et tout ce qui permet de se déplacer en silence dans la nature…


La Rando: D’où vient ta passion pour l’aventure ?
Charles Manini: Le premier déclencheur, indéniablement c’est la lecture et les livres ! Pour en citer quelques uns, Premier 8000 (Maurice Herzog), Premier de cordée (Roger Frison Roche), La prodigieuse histoire des pôles (Paul Émile Victor), Les derniers rois de Thulé (Jean Malaurie), Ma vie dans les glaces du Nord (Peter Freuchen), Seul autour du monde sur un voilier de 11 mètres (Joshua Slocum)…
L’autre déclic, c’est la colline de mon enfance, juste derrière chez moi. Elle a été ma première source d’inspiration, j’y ai rêvé, j’y ai organisé des expéditions engagées, j’y ai conquis un sommet, traversé une jungle, un désert et bravé tous les dangers…


Avec ses amis Guillaume et Francis au sommet de l'Illinizas Norte
Avec ses amis Guillaume et Francis au sommet de l’Illinizas Norte

La Rando: Quelle est l’expérience de ta vie que tu as préférée ?

Charles Manini: Aucune en particulier, mais toujours la prochaine ! Celle qui occupe tes jours et tes nuits, qui te hante et qui ne te laisse pas tranquille jusqu’au jour du départ…
J’avoue que j’ai tout de même un petit faible pour les escalades, avec mon frère Alain, dans le massif du Hoggar, dans le désert Algérien.


La Rando: Quels sont tes projets ?
Charles Manini: Le prochain sur la liste, c’est “Le passage du Nord-ouest en pédalo” j’y travaille depuis plus de trois ans. Il a fallu pour cela, penser, dessiner et construire Nanuuk notre pédalo de 20 pieds en carbone. Il a fallu également trouver un coéquipier (Benjamin Bergnes), un budget, des partenaires, des sponsors… Un parcours qui est déjà une expé dans l’expé. Départ prévu en juin 2019…
Ensuite je vais tenter en 2020 l’Aconcagua en solo par la voie des Polonais.
Et en 2022 ce sera un long trip en camion de Barrow Alaska à Ushuaia, plusieurs mois sur la route avec (Armelle) ma moitié…


La Rando: A tous les membres de La Rando qui nous lisent et qui t’encouragent, quels conseils leur donnerais-tu pour réaliser leur rêve ?
Charles Manini: Croire en ses rêves, c’est accepter de croire en soi. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est possible pour chacun d’entre nous. Nos rêves sont uniques, si certains rêvent de découvrir le monde à pieds, d’autres sont heureux dans leur chaumière. Heureusement, nous sommes tous différents ! Autant de rêves que d’individus, mais tous sont respectables et quelle richesse !


Pour en savoir plus sur l’expédition Avanaa-Kitaa