Emission radio sur le K2 du Pakistan

Entretien avec le philosophe Daniel Parrochia et l’alpiniste François Damilano sur ce sommet de la démesure dont l’ascension est réputée la plus dure du monde. 

Le K2 est un sommet du Pakistan. Il a tellement la forme d’un tétraèdre qu’on dirait une pyramide presque parfaite. Il s’élève à 8611 mètres d’altitude, dans la chaîne montagneuse du Karakorum. C’est le deuxième sommet le plus haut après l’Everest, mais son ascension est beaucoup plus difficile que celle du toit du monde, à cause des conditions météorologiques qui y sont extrêmes et très rapidement changeantes, notamment les vents, parfois capables de faire littéralement décoller une cordée.

 

Ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme « La Montagne sans pitié » : à ce jour, ses pentes ont avalé la vie de 85 personnes.

L’ascension du K2 est si difficile qu’elle n’a jamais pu être réalisée en hivernale. Le nombre de personnes qui sont parvenues à son sommet est seulement de 378, contre plus de 5000 pour l’Everest (378, pour encore mieux fixer les choses, c’est moins que le nombre de personnes qui ont été envoyées dans l’espace).

Mais qu’est-ce donc que le K2 a de si particulier ?

Invités :

  • François Damilano, alpiniste, réalisateur du film « K2, une journée particulière » (Nomade Prdouctions, 52min, 2016).
  • Daniel Parrochia, philosophe, auteur de « Le cas du K2, Mathématiques et alpinisme » (Le corridor bleu, 2013).

Bande-annonce du film de “K2 une journée particulière” de François Damilano

Ce documentaire retrace en 52 minutes les deux mois d’expédition entrepris par François Damilano aux côtés de l’alpiniste Sophie Lavaud et de leur équipe à l’été 2016.

 

Source: France culture

Noter cet article