Dubai Photo Exhibition

rp_happy-dubai.jpgLes Emirats arabes unis s’apprêtent à accueillir la toute première édition de la “Dubai Photo Exhibition” du 16 au 19 mars. Elle rassemblera plus de 700 clichés de 129 photographes provenant de 23 pays du monde et proposera bon nombre d’événements et de conférences en lien avec cette discipline.

Une perspective globale

La “Dubai Photo Exhibition” présentera aux visiteurs une vaste gamme d’œuvres du XXe et du XXIe siècles pour offrir une perspective globale de cet art. Ce salon vise avant tout à promouvoir le dialogue photographique, rassemblant les pays et transcendant les régions géographiques, les techniques et les formes. Dix-huit conservateurs émanant de 23 pays se sont concertés pour présenter l’évolution de la photographie à travers les âges, en soulignant les points communs et divergents au sein même de cette discipline.

Clichés historiques

Cette première édition permettra de découvrir quelques_unes des premières expérimentations photographiques de l’histoire, avec notamment une photo du pionnier du selfie, le Français Hippolyte Bayard (1801-1887). Dans son “Portrait de l’artiste en noyé” qui date de 1840, le Français se met en scène et présente l’une des premières fictions photographiques de l’histoire. C’est l’image la plus ancienne présentée cette année à Dubaï, mais c’est aussi le premier auto-portrait photographique de l’histoire.

L’exposition fera aussi la part belle à des œuvres de l’Anglais Maurice Broomfield (1916-2010)? qui se concentrent sur l’expansion post-industrielle au Royaume-Uni. Son cliché “Cooling Tower Under Construction (1954, Cumbria, Angleterre) immortalise la construction d’une tour de refroidissement de la Centrale Nucléaire de Calder Hall Nuclear. On pourra aussi découvrir l’oeuvre de la photojournaliste américaine Dorothea Lange (1895-1965)? qui a capturé l’essence de la Crise de 29 et ses conséquences sur la population américaine.

Photographie contemporaine du monde entier

Dubai Photo se concentrera aussi sur la scène contemporaine avec notamment des clichés de cinq photographes coréens d’aujourd’hui. Bon nombre de leurs œuvres créent une sorte de mise en scène virtuelle obtenue grâce à la combinaison d’images. C’est par exemple le cas de l’oeuvre “Tree #2” (2011) du Sud-Coréen Myoung Ho Lee’s (né en 1975) issue de sa série “Tree Abroad”. Autre mise en scène originale, la série intitulée “Father” du Chinois Li Lang (né en 1969). Cette série comprend 30.291 clichés qui commémorent chaque jour vécu par son père. Un bel hommage posthume.

On pourra aussi découvrir huit jeunes photographes australiens qui explorent la complexité de la nature de l’île la plus vaste du monde. Leurs oeuvres s’articulent autour des thèmes suivants : “Le Pays”, “La Nation”, “Le Foyer” et “Le Passé.”

On notera aussi la présence de photos du Brésilien Cassio Vasconcellos (né 1965). Son cliché intitulé “Aeroporto” (2015) donne à voir un aéroport imaginaire de toute beauté, conçu à partir de centaines d’images prises par l’artiste survolant son Brésil natal. Cette oeuvre magistrale est constituée de 32 panneaux et mesure 128 x 320 cm.

Où et quand ?

Ce salon se tiendra du 16 au 19 mars dans un musée éphémère du Dubai Design District, qui n’est autre que le centre municipal dédié aux arts et au design.

En plus des présentations d’œuvres précédemment évoquées, la “Dubaï Photo Exhibition” organisera aussi une série de conférences publiques, des ateliers et un colloque international sur le thème de la photographie mondiale emmené par de grands conservateurs internationaux.

Plus d’informations sur “Dubai Photo Exhibition” sur www.dubaiphotoexhibition.ae/en/

Source: AFP Relax News RTBF