Dédouanement de marchandises en Algérie

Les tracasseries lors du dédouanement de marchandises importées, décriées par les opérateurs économiques et importateurs, seront désormais levées à la faveur de la création d’un guichet unique qui va écourter les délais de cette opération, a annoncé jeudi le directeur général des Douanes, M. Mohamed Abdou Bouderbala.Les opérations de dédouanement seront centrées et traitées dans un guichet unique qui va regrouper tous les intervenants dans le contrôle du commerce extérieur comme les services de santé, de l’agriculture, du commerce, des douanes, et de la pêche, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.
L’objectif visé par ce guichet est d’écourter les délais de dédouanement à quelques heures seulement, conformément aux normes internationales en la matière, selon le DG des douanes.
Une quinzaine d’entraves observées au cours de dédouanement de marchandises a été recensée par les opérateurs économiques qui critiquent souvent les lenteurs de cette opération.
Une accusation que le premier responsable des Douanes rejette en affirmant que cette lenteur n’incombe pas seulement à ses services, puisque plusieurs intervenants participent à ce traitement.
“Les lenteurs dans le dédouanement sont observées dans le cas des opérateurs qui présentent des dossiers incomplets de déclarations qui sont automatiquement rejetés par les services des douanes”, précise-t-il.
Soucieuse de ce problème, l’administration douanière a anticipé la création de ce guichet unique en travaillant actuellement sur l’option d’un contrôle unifié avec le ministère du commerce.
“Au lieu de deux contrôles, nous n’aurons qu’un seul”, a-t-il dit.
Grâce à ce contrôle unifié avec le ministère du Commerce, les opérateurs économiques agrées ne seront plus dans l’obligation de fournir un certificat de conformité des produits importés. Le contrôle documentaire suffira pour se prononcer sur cette conformité, a-t-il dit.
Lire la suite…