Commerce d’articles féminins en Arabe saoudite

arabie saoudite lingerieEn Arabie saoudite, les femmes qui travaillent dans le commerce d’articles exclusivement féminins n’ont plus besoin d’obtenir un permis de travail. Dans un pays où les femmes ont dû mal à intégrer le marché du travail, cette décision du ministère du Travail est un pas en avant. 

Seules les Saoudiennes sont désormais habilitées à vendre des articles exclusivement féminins – lingerie, cosmétiques, vêtements… Ces dernières années, ces rayons de magasins étaient devenus la chasse gardée des hommes, pour la plupart originaires du Liban ou des Philippines. Aujourd’hui « remerciés », ils se retrouvent au chômage. Faute de permis de travail, ils doivent retourner dans leur pays d’origine.

Les Saoudiennes, qui représentent seulement 22 % de la population active contre 78 % d’hommes, ne cachent pas leur satisfaction. Désormais, elles n’ont plus besoin d’obtenir de permis de travail dans ce secteur. Et le ministère saoudien du Travail met en garde tous les employeurs qui ne respecteraient pas les règles de la féminisation des emplois.

Pour le gouvernement saoudien, c’est un moyen de lutter contre le chômage des femmes et permettre ainsi d’obtenir un salaire supplémentaire dans le foyer. Un salaire ne suffit plus. D’autant que les mesures budgétaires drastiques prises récemment par le roi Salman commencent à impacter le moral des ménages.

Source:  RFI