Collaboration entre l'Allemagne et l'Arabie saoudite

allemagne arabie saouditeLes deux attaques auraient été commanditées depuis l’Arabie saoudite, rapportent les enquêteurs. Coopérer pour mieux comprendre. C’est le sens de la collaboration entre l’Allemagne et l’Arabie saoudite. Ce dernier a confirmé lundi 5 août travailler avec l’Allemagne à la recherche des personnes liées aux deux attaques djihadistes commises le mois dernier en Bavière après un article en ce sens paru dans l’hebdomadaire Der Spiegel de samedi.

Le 18 juillet, un réfugié afghan ou pakistanais de 17 ans a attaqué à la hache les passagers d’un train à hauteur de la ville de Wurtzbourg, faisant quatre blessés graves avant d’être abattu par la police. Six jours plus tard, un réfugié syrien de 27 ans arrivé il y a deux ans en Allemagne s’est fait exploser aux abords d’un festival de musique organisé dans la ville d’Ansbach, faisant 15 blessés. Ces deux attaques ont été revendiquées par L’Etat islamique.

“Les experts des deux pays [tentent] de trouver les parties impliquées dans l’affaire”

Selon un porte-parole du ministère saoudien de l’Intérieur, le général Mansour al Tourki, des spécialistes allemands et saoudiens de la sécurité se sont rencontrés pour un échange d’informations après la découverte d’éléments montrant que l’un des attaquants en Allemagne avait été en contact, via les réseaux sociaux, avec un membre de l’Etat islamique utilisant un numéro de téléphone saoudien.
Le général a ajouté que le suspect se trouvait dans un “pays en conflit” et n’a pas voulu dire qu’il était de nationalité saoudienne. “L’enquête est toujours en cours entre les experts des deux pays pour tenter de trouver les parties impliquées dans l’affaire”, a déclaré le général Tourki à l’agence Reuters, qui l’interrogeait après l’article de Der Spiegel. L’Arabie saoudite s’exprime rarement sur des cas particuliers.
En savoir plus sur lesechos.fr…