Cheikha Moza pour le droit des enfants

cheikha-moza-droit-enfantSon Altesse Cheikha Moza bint Nasser était présente à la deuxième réunion de la “UN Secretary-General’s Global Education” qui s’est tenue au siège de la Banque mondiale à Washington du Comité directeur. Sheikha Moza bint Nasser a déclaré que la prochaine réunion de l’initiative «éduquer un enfant» à Doha abordera la question des enfants qui se voient refuser l’éducation.
Elle a notamment prononcé: “Ce que je souhaite voir comme résultat lors de ces rencontres est une approche holistique à amener les enfants à l’école – une approche globale qui s’attaque aux obstacles qui empêchent les enfants d’apprendre, une approche qui met l’accent non seulement sur l’éducation, mais aborde également la pauvreté en créant des emplois, des opportunités et permet de créer des fondations économiques qui permettront à l’éducation qu’elle soit durable ».
Sheikha Moza a appelé à la protection juridique du droit à l’éducation dans les situations d’insécurité et de conflits armés à travers des mécanismes de suivi, de méthodes efficaces de signalement, d’enquête et de poursuites.
Le Secrétaire général Ban Ki-moon, qui a ouvert les réunions bilatérales des ministres de l’éducation et des finances, a salué les efforts déployés par Sheikha Moza pour promouvoir l’éducation au Qatar ainsi que dans d’autres pays.
Les réunions ont examiné les obstacles à une éducation de qualité pour les enfants dans huit pays – le Nigéria, Haïti, le Yémen, la République démocratique du Congo, l’Inde, le Sud-Soudan, l’Ethiopie et le Bangladesh, qui constituent plus de 50 pour cent des enfants non scolarisés dans le monde entier.
Sheikha Moza a discuté de sa vision sur ce qu’il faudra faire pour obtenir un retour à l’éducation pour ces enfants non scolarisés. Elle a également appelé à une meilleure coordination entre les membres du comité directeur, ajoutant que la priorité devrait être de scolariser tous les enfants à l’école.