Ce que vous devez savoir à Dubaï …

Vous avez prévu de mettre le feu à la ville ce week-end ? Amusez-vous, mais d’abord, révisez ce petit guide de ce qu’il faut faire et de ce qu’il ne faut pas faire lors de vos sorties à Dubaï.

Ne menez pas la grande vie sans la Liquor Licence.

Cocktail.jpg On apprécie volontiers un petit cocktail le samedi en fin d’après-midi au coucher du soleil. Mais, à moins d’avoir une licence valide pour les spiritueux dissimulé dans votre pochette Gucci, il vaut mieux siroter un Cosmo sans alcool. La règle d’or est que si on veut acheter, transporter ou consommer de l’alcool à Dubaï, on doit posséder une licence pour les spiritueux (Liquor Licence). Celle-ci est disponible chez les commerçants d’alcool enregistrés tel que MMI et African & Eastern. Cela ne peut pas être plus simple: on remplit le formulaire ; on fournit une lettre de non objection du sponsor ou de l’employeur avec une photocopie du passeport et une photo, et voilà, le tour est joué ! Pour celles qui seraient paresseuses, il est bon de savoir que la Police de Dubaï fonctionne sur une politique de tolérance zéro : les personnes sans licence peuvent potentiellement être condamnées à une peine de prison si elles sont contrôlées positives à l’alcool. N.B. : à Dubaï, c’est tolérance zéro. À moins que vous ne préfériez le décor d’une cellule à votre boudoir personnel, jamais, ô grand jamais, ne mélangez alcool et conduite. Si vous avez pris votre voiture pour vous rendre à une fête et que vous avez bu un verre, appelez les Safe Drivers au 04 268 8797. Ils vous conduisent vous et votre voiture jusqu’à la maison.

Faites vos trajets avec style.

dubai-taxi-1.jpg Il n’y a rien de plus énervant que de rester plantée à attendre un taxi sur le bord de la route par 50 degrés. L’humidité ruine votre nouvelle coiffure et les heures passées à perfectionner votre maquillage qui dégouline littéralement sur votre visage. Néanmoins, en retard ou pas pour la fête du siècle, ne soyez pas tentée de remplacer le taxi tant attendu mais légalement enregistré , en sautant dans un frauduleux. Bien que formellement interdit à Dubaï, beaucoup de taxis illégaux sont des véhicules non enregistrés, ce qui signifie qu’ils enfreignent les règles de sécurité de la RTA (Roads & Transport Authority). Maintenant, demandez-vous si dans n’importe quelle autre ville du monde, vous monteriez dans une voiture de particulier avec un total inconnu ? A vous de voir …

Ne soyez pas trop affectueuse en public.

No_kissing_2.jpg Quoi de plus romantique qu’un dîner aux chandelles à Dubaï pour vous envahir de sentiments amoureux ? Mais, si vous êtes d’humeur câline, assurez-vous que vous êtes dans le cadre privé de votre domicile. Le contact physique en public – entre des couples mariés ou non – est considéré comme indécent aux EAU. Même le fait de se tenir par la main peut être réprimandé par la police. Toute autre attitude plus évocatrice, comme les embrassades et les enlacements, est considéré comme un acte criminel grave ; des peines de prison ont été infligées à ceux qui ont outrepassé les lois de la décence publique.

Habillez-vous de manière à faire bonne impression.

fashion_wardrobe.jpg Bien qu’il n’y ait aucune réelle restriction quant aux styles vestimentaires à Dubaï, il vaut certainement la peine d’examiner votre garde-robe de temps en temps. Dubaï est une ville extrêmement cosmopolite, cependant le «mini» n’est pas un «plus» dans cette partie du monde. N’importe quel vêtement qui révèle les parties de votre corps que seuls votre mère, votre mari ou votre docteur devraient voir, doit assurément rester dissimulé au fin fond de votre placard – pour votre bien et celui de votre entourage -. Celles qui montreraient trop de «chair» en public recevront probablement un avertissement de n’importe quel policier présent dans les parages. Les bains de soleil «topless» pour les femmes sont aussi évidemment prohibés en public et peuvent avoir pour conséquence une peine de prison significative en cas de poursuite pour indécence.

Ne montrez pas le dessous de vos pieds.

Chaussures.jpg Le faire est aussi sympathique au Moyen-Orient que de se mettre les doigts dans le nez en public dans d’autres régions du monde. Cachez donc ces jolis petits petons sous votre chaise. Ce n’est pas vraiment difficile, n’est-ce pas ?