Bosnie immobilier: clients du Golfe

bosnie immobilierLes prix de l’immobilier grimpent en flèche en Bosnie-Herzégovine, où de riches investisseurs musulmans construisent parfois des villes entières. 360 villas autour d’un lac artificiel, des piscines, des terrains de sport, un supermarché hallal et un lieu de prière pour les musulmans : le “Sarajevo Resort” symbolise l’intérêt croissant des ressortissants de pays du Golfe pour la Bosnie. C’est le plus important projet achevé à ce jour pour une clientèle immobilière attirée par l’idée d’avoir un pied-à-terre en Europe, ou une destination vacance au sein d’une communauté musulmane.

Inauguré en octobre à Osenik, à une trentaine de km de la capitale bosnienne, et construit sur un terrain de 160.000 m2, ce quartier résidentiel représente un investissement de 25 millions d’euros de la compagnie koweïtienne Gulf Real Estate. Il peut accueillir 1.100 personnes. “Les gens du Golfe sont attirés par la beauté de la nature, la présence de l’islam et le contact chaleureux des Bosniens. Ils se sentent bienvenus ici”, dit Tarek Al Khaja, homme d’affaires émirati.

Depuis 2010, la Bosnie a facilité l’accès aux ressortissants des pays du Golfe, en supprimant progressivement pour la plupart des pays de la zone. Depuis, le nombre de touristes venant de cette région n’a cessé d’augmenter. Ils représentaient 24.500 personnes en 2015 sur les quelque 360.000 touristes enregistrés au total dans la région de Sarajevo. Ce boom des touristes du Golfe attire les capitaux immobiliers : “les investisseurs viennent en Bosnie car le développement touristique y est prometteur”, fait valoir le directeur du “Sarajevo Resort”, Jasem Al Kanderi. Il dope notamment les affaires de l’agence touristique et immobilière de Tarek Al Khaja, ouverte il y a trois ans à Sarajevo, “Al Suwaidi & Al Khaja”. Les vendeurs bosniens y défilent, certains proposant un terrain, d’autres une maison à la campagne, et l’agence achète des biens.

Lire la suite sur boursorama….