ArcelorMittal Algérie

Le gouvernement et le numéro 1 mondial de la sidérurgie ArcelorMittal ont ouvert des négociations pour augmenter les capacités de production du complexe d’El Hadjar (Annaba), indique dimanche une source responsable auprès de la direction du groupe à Annaba.”Un groupe de travail a été formé du côté des pouvoirs publics et du côté d’ArcelorMittal pour présenter au gouvernement dans les semaines à venir la meilleure feuille de route”, pour augmenter les capacités de production d’El Hadjar (Annaba)”, précise à l’APS cette source qui a requis l’anonymat.
L’Algérie, qui veut atteindre l’autosuffisance en acier, dont l’importation lui coûte annuellement environ 10 milliards de dollars, vient de mettre en œuvre un plan pour redresser sa production en fédérant tous ses projets sidérurgiques autour de cet objectif stratégique.
L’engagement d’ArcelorMittal à travailler sur le long terme en Algérie et à envisager avec le gouvernement algérien toutes les options stratégiques pour augmenter la production d’acier en Algérie a été formulée jeudi passé par Arnaud Poupart-Lafarge, P-DG de la division produits longs Europe (LCE) du groupe au cours de sa visite de travail à l’usine d’Annaba, ajoute la même source.
“Toutes les options techniques, technologiques et financières (de l’augmentation des capacités de production du complexe) doivent être étudiées”, ajoute la même source.
Lire la suite…