Alliance militaire entre la Malaisie et l’Arabie saoudite

malaisie arabie saouditeEn décembre 2015, l’Arabie Saoudite annonçait la création d’une “alliance militaire islamique antiterroriste”. Parmi les 34 États qui composent cette coalition figure la Malaisie, un pays dont les relations avec le Royaume dépassent aujourd’hui les simples questions sécuritaires pour aller jusqu’à garantir aux deux nations de véritables retombées économiques.

Collaborer pour combattre l’ennemi terroriste

En rejoignant l’alliance militaire créée par l’Arabie Saoudite l’année dernière, la Malaisie a tenu à confirmer et à donner une nouvelle dimension à la bonne entente que le pays entretient avec le Royaume depuis déjà de nombreuses années. Pour le Premier ministre malaisien Najib Razak, cet engagement aux côtés des forces saoudiennes et de celles issues des autres pays situés au Proche ou au Moyen-Orient ou encore en Afrique fait figure de signal fort envoyé à la communauté internationale et aux groupes terroristes qui prennent l’Arabie Saoudite pour cible.

“L’Arabie Saoudite est menacée. Les nations qui soutiennent le Royaume doivent se tenir prêtes à [l’épauler]. Nos actions doivent démontrer notre solidarité envers [elle]. Faire partie de l’Alliance Militaire Islamique montre que l’Arabie Saoudite n’est pas seule pour faire face à cette menace qui la met en danger” a déclaré début mars Razak aux médias arabes. Pour l’instant, la Malaisie n’est impliquée dans aucun conflit militaire dans la région, mais participe à des exercices militaires, comme celui de Norht Thunder. Un exercice qui a réuni 21 pays et plus de 150 000 soldats. C’est à ce jour la plus grande opération du genre organisée dans la région.

Lire la suite sur Lesechos…