Agriculture à Ghardaïa

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural a qualifié, dimanche soir à Ghardaia, de “positive” la démarche participative et concertée entre les acteurs sociaux et les pouvoirs publics, afin de relever les défis du développement économique et sociale dans les régions du sud du pays.La participation au débat sur le développement des régions du Sud, de la base vers le sommet, doit garantir un succès de la démarche à adopter pour les différents programmes ciblant ces régions, a déclaré Rachid Benaissa lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Abdelkader Ouali, en présence du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib.
“On ne peut mettre en place une politique ou une stratégie de développement sans la concertation et la participation des parties concernées”, a-t-il souligné.
Le secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Abdelkader Ouali, a, de son côté, loué la démarche participative et le dialogue dans l’élaboration des programmes de développement, en mettant en exergue la décentralisation et la déconcentration qui “doivent toucher l’ensemble du territoire national”.
A une question sur la décentralisation du pouvoir décisionnel, M. Ouali a précisé que la décentralisation et la démocratie participative sont des réalités en Algérie, notamment à travers les élus, les différentes assemblées et la société civile qui peut donner son avis et participer aux propositions de programmes de développement.
Abordant le fonctionnement de l’administration et la question de la bureaucratie, le SG du ministère de l’Intérieur a fait part de l’intention de son département de prendre des mesures visant à réhabiliter l’administration algérienne et le service publics, à rapprocher les administrés de l’administration et à moderniser cette dernière pour être au diapason du développement technologique.
Lire la suite…