Adel al-Jubeir, ministre des Affaires étrangères de combat en Arabie Saoudite

Adel al-Jubeir arabie saouditeNé le premier février 1962 à Almajmaah, une localité au nord de Ryad, Adel al-Jubeir, le nouveau chef de la diplomatie saoudienne, est en train d’insuffler un nouveau style au royaume. A 54 ans, ce père de deux enfants, jeune, svelte, le visage glabre et souvent habillé à l’occidentale contraste avec la traditionnelle classe politique saoudienne. Scolarisé en Arabie Saoudite, en Allemagne, au Yémen, au Liban, il poursuivra ses études supérieures aux Etats-Unis, où il obtiendra un diplôme en sciences politiques et économiques en 1982 à l’université de North Texas et une maîtrise en relations internationales à l’université Georgetown en 1984.

Un cursus qui fait de lui un parfait trilingue, arabe, anglais et allemand et qui lui permettra d’exercer la fonction de porte-parole de l’ambassade saoudienne à Washington, puis de porte-parole du gouvernement saoudien en 1991, lors de la première guerre du Golfe.

Un rôle clé dans la stratégie de communication du royaume après le 11 septembre
Il jouera un rôle clé dans la stratégie de communication du royaume auprès des Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center avant de gagner, en janvier 2007, ses galons d’ambassadeur durant huit ans.

Même s’il n’appartient pas à la famille régnante, son expérience diplomatique et médiatique l’impose aujourd’hui comme l’homme providentiel pour assurer la communication du royaume avec le reste de monde.

Lire la suite sur francetvinfo.fr…