Par La Rando

Le parc immobilier du Qatar en France

Le Qatar s’est constitué un parc immobilier de plus de 6 milliards d’euros sur les dix dernières années en France dans le résidentiel très haut de gamme et les sites commerciaux ou touristiques de prestige à la faveur d’un régime fiscal dérogatoire, montrent des documents administratifs et juridiques consultés par Reuters.

Une quarantaine d’actifs immobiliers acquis par l’émirat du Qatar en France soit en direct, soit au travers de son fonds souverain ou encore par le biais d’investissements réalisés en propre par des membres de la famille régnante al Thani ont ainsi été identifiés.

L’émirat et son fonds souverain contrôle une dizaine de ses biens immobiliers pour une valeur totale de près de 3 milliards d’euros, selon les données compilées par Reuters.

Un fond créé par l’ex-émir, cheikh Hamad ben Khalifa al Thani, qui a abdiqué en juin en faveur de son fils cheikh Tamin, en détient neuf et ses enfants, dont le nouvel émir, six.

Les autres sont contrôlés soit par d’autres membres de la famille soit par des hommes d’affaires qui entretiennent des liens étroits avec la famille régnante comme Ghanim bin Saad al-Saad.

L’ancien émir du Qatar s’est ainsi porté acquéreur du célèbre showroom Citroën des Champs-Elysées mis en vente par PSA, qui confronté à d’importantes difficultés financières, a cédé pour deux milliards d’actifs en 2012.

Les Qataris bénéficient en France d’un régime fiscal dérogatoire controversé en vertu d’un accord bilatéral dont la dernière mouture remonte à 2008 et qui exempte d’imposition sous certaines conditions les plus values immobilières.

Il s’agissait notamment pour Paris de proposer des conditions au moins aussi attractives que Londres à un moment où la crise financière avait exacerbé la concurrence pour attirer les investissements des pays exportateurs de pétrole et de gaz, enrichis par l’envolée des cours, soulignent plusieurs experts. liure la suite sur Yahoo news

Par La Rando

Hausse des loyers au Qatar

qatar-immobilier-300x155DOHA: Des Experts immobiliers voient en hausse les loyers de l’immobilier en 2014, ils s’attendent à un boom de la construction massive qui serait susceptible d’entraîner un afflux beaucoup plus lourd des travailleurs étrangers.
“Nous nous attendons à quelques demi-million de nouvelles recrues pour travailler ici au cours des deux prochaines années, les projets d’infrastructure d’une valeur de méga QR220bn (60 milliards de dollars) doivent être lancés dans la période”, a déclaré Khalifa Al Muslemani. Un véritable expert de l’investissement immobilier, Al Muslemani a dit au journal La péninsule: «L’immobilier,actuellement, attire d’énormes investissements, car les gens considèrent qu’il est actuellement le placement le plus sûr pour faire travailler son argent”.
Selon un autre expert, Ahmed Al Orooqi, il existe actuellement deux types d’investisseurs sur le marché: les spéculateurs qui achètent pour la revente, et ceux qui font de l’immobilier résidentiel pour les revenus locatifs.
Cette dernière catégorie d’investisseurs placent leur argent dans les stocks de logements car ils s’attendent à ce que la demande de logements monte en raison de l’augmentation de la population, at-il laissé entendre.
Selon d’autres experts, les acquisitions à grande échelle de terres privées pour divers projets coûteux, comme Musheirib et Metro Rail, ont réduit l’espace pour des projets résidentiels et commerciaux.
Cela a, bien évidemment, conduit à des pénuries en poussant les prix de la terre vers le haut. Les investisseurs immobiliers se tournent, vers les zones en dehors de Doha puisque les prix ont monté en flèche.
“L’objectif est maintenant, donc, sur des domaines tels que Umm Salal, Al Wakra et Al Daayen, entre autres», a déclaré Al Orooqi. Il a dit un certain nombre de projets de développement ont été lancés dans les deux derniers mois.
Par ailleurs, un certain nombre d’hôtels sont également à venir. “Ceci est d’attirer un grand nombre de sociétés étrangères à mettre le pied au Qatar.”
Selon Al Muslemani, les transactions immobilières sont assez élevées ces derniers temps, comme le suggèrent les chiffres hebdomadaires publiés par le ministère de la Justice. La semaine dernière (du 14 au 18 Juillet), par exemple, lors de transactions immobilières valaient QR1.75bn, une seule transaction dans le domaine des tours de la West Bay a été impliqué QR820bn, a déclaré Al Muslemani.