Par La Rando

Marchés immobiliers à Dubaï et à Abu Dhabi en 2015

qatar-immobilier-dohaLes marchés immobiliers de Dubaï et d’Abou Dhabi devraient se stabiliser cette année, mais il y a des craintes que la spéculation sur des projets hors plan pourrait conduire à une croissance excessive des prix à Dubaï.
Un rapport annuel sur le marché immobilier du site Bayut.com montre un regain de confiance dans le secteur de l’immobilier dans les deux grands émirats.
“L’activité de construction se redresse à nouveau grâce à la reprise des développements immobiliers et des projets d’infrastructure,’’ déclare le chef exécutif Haider Ali Khan de Bayut.com.
“La reprise des prix de l’immobilier, un rebond dans le financement bancaire pour la construction et le rebondissement des ventes motivent les développeurs à reprendre les projets qui étaient en attente à la fois à Abou Dhabi et à Dubaï.”
Le rapport note aussi que l’introduction par le gouvernement de Dubaï de nouveaux règlements a permis de stabiliser la croissance et de ralentir les augmentations de prix. En outre, la Banque centrale a imposé un plafond de 75 pour cent sur les prêts hypothécaires pour les expatriés et d’une limite de 80 pour cent pour les émiriens.
L’Expo 2020 est également un élément de confiance pour les investisseurs, engendrant notamment un nouvel élan dans le secteur de l’hospitalité et du tourisme.
“Cependant, il y a toujours des inquiétudes sur un retour de la spéculation et une croissance excessive des prix,’’ déclare M. Khan.
L’investissement étranger joue également un rôle important, représentant la moitié du total de Dh113 milliards des transactions immobilières l’année dernière.
La première place est occupée par les Indiens (10 milliards de dirhams), devant les Britanniques (Dh5 milliards) et les Pakistanais (Dh4,5 milliards). Les ressortissants du CCG combinés signent pour un total de Dh33 milliards de transactions immobilières.

Source: The National