Par La Rando

pillage et trafic du corail algérien

Le corail d’El Kala, qui est considéré comme remarquablement beau, est très recherché en joaillerie, ce qui explique la ruée des braconniers sur ce produit marin. Le corail pillé atterrit en Tunisie. Transformé en produit semi-fini, il est ensuite exporté vers l’Italie pour enfin être placé comme produit légal sur les marchés européen, chinois et moyen-oriental.Seulement, les règles de ce jeu, qui ne sont inscrits dans aucun manuel, sont faussées. En cause, dans ce domaine, plus que nulle part ailleurs, plus on est puissant, plus les excès sont tolérés. Que l’on en juge à travers les témoignages accablants de nombre de haraga multirécidivistes, reconvertis en pilleurs de corail. Lire la suite “pillage et trafic du corail algérien”