Par La Rando

BTPH algérien

Avec 9% au moins de croissance annuelle, le secteur du BTPH portera le premier, à coup sûr, la démarche de diversification de l’économie algérienne. Cela est repérable dès à présent dans le pourcentage de sa contribution au PIB. Ce constat demeure valable quand bien même l’agriculture a déjà entamé son redressement et sa croissance en attendant qu’elle soit suivie du secteur industriel dont on a enfin décidé de stopper la dérive. Nous allons voir pourquoi cette avance du BTPH est structurelle et comment alors en consolider durablement la croissance. Le BTPH fait cette course en tête pour deux raisons essentielles qui Lire la suite “BTPH algérien”

Par La Rando

L’ANDI en Algérie

Du 1er janvier au 12 septembre de l’année en cours, 91 projets pour 600 emplois prévus sont enregistrés au niveau de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), fait savoir son directeur M. Ahmed Djebarra. L’agriculture, le BTPH, l’industrie, le tourisme, la santé et le transport sont les secteurs concernés. Le coût estimé de ces projets est de l’ordre de 2,2 milliards de dinars. Quatre projets étant un reliquat des investissements déclarés pour la wilaya de Tissemsilt. Cette wilaya voisine vient d’ailleurs d’ouvrir son guichet. Lire la suite “L’ANDI en Algérie”

Par La Rando

Union nationale des investisseurs en Algérie

L’Union nationale des investisseurs (UNI), une nouvelle organisation patronale fraîchement agréée après quatre ans d’attente, a effectué hier sa toute première sortie publique, menée par Abdelwahab Rahim, patron d’Arcofina. Lors d’un point de presse organisé en son siège, aux Pins maritimes, l’UNI a mis en avant sa volonté de favoriser l’investissement et d’aider tous les chefs d’entreprise qui souhaitent «créer des richesses et de l’emploi». Une volonté que M. Rahim, Lire la suite “Union nationale des investisseurs en Algérie”

Par La Rando

Crédit-bail en Algérie

Etablissement financier spécialisé dans le crédit-bail, El Djazaïr Idjar ambitionne de réaliser des financements de l’ordre de 750 millions de dinars en 2013 et 14 milliards de dinars après cinq années d’activité, a annoncé son directeur général, Rachid Metref. Le nouvel établissement financier dispose d’un capital social de 3,5 milliards de dinars reparti entre le Crédit populaire d’Algérie et la Banque de l’agriculture et du développement rural (47% chacun) ainsi que la Société algéro-saoudienne d’investissement (6%). Lire la suite “Crédit-bail en Algérie”