Par La Rando

Le Mondial au Brésil suffira t-il à relancer l’économie?

bresil-business1La croissance du pays organisateur de la Coupe du monde de football a marqué le pas plusieurs années, et particulièrement depuis janvier. Les retombées économiques de la Coupe du Monde pourraient être moins importantes que prévu.

A quelques jours de la Coupe du monde de football, les statistiques économiques brésiliennes ne sont pas à la fête. Au premier trimestre 2014, la croissance du PIB a ralenti, à 0,2% par rapport aux trois mois précédents, un chiffre inférieur de moitié à la performance du quatrième trimestre 2013, selon l’institut national de la statistique IBGE. En rythme annuel, la croissance de la première économie d’Amérique latine ressort à 1,9% sur la période alors que les économistes attendaient 2,1%.

Depuis le boom de 2010, marqué par une croissance de 7,5%, ce pays émergent de plus de 200 millions d’habitants stagne. La hausse du PIB marque le pas: +2,7% en 2011, +1% en 2012 et +2,5% en 2013. Tous les indicateurs sont aujourd’hui en berne: les dépenses d’investissement ont reculé de 2,1% entre janvier et mars pour le troisième trimestre consécutif, la consommation des ménages s’est repliée de 0,1%, enregistrant sa première baisse sur un trimestre en trois ans. Et l’activité dans l’industrie s’est contractée de 0,8%. Seule l’activité agricole progresse, de 3,6%, dans ce pays porté par ses matières premières (café, sucre, soja, orange…). «Ce qui préoccupe le plus, c’est que les exportations et les investissements n’augmentent pas davantage. L’économie brésilienne est en perte d’élan», note Jens Arnold, chef du bureau Brésil au département économique de l’OCDE. Lire la suite sur LeFigaro…

Par La Rando

Coupe du monde 2014: après le Brésil, c’est le Qatar

coupe du monde qatar bresilLes préparatifs de la coupe du monde qui sera organisée au Qatar en 2022 sont sur ​​la bonne voie selon les officiels du pays. Doha prévoit de dépenser un montant supplémentaire de 4 milliards de dollars pour ses stades en construction et ses infrastructures sportives liées à la Coupe du Monde. Le plus grand stade prévu est le « Iconic Stadium Lusail », ce dernier aura une capacité de plus de 86 000 personnes. (rien que ça 🙂 ), ce même stade accueillera le match d’ouverture et la finale.
 
Au niveau de la capacité hôtelière les chambres d’hôtel verront 95 000 de plus, en plus des 15 000 chambres actuelles en 2022. Les Autorités des Travaux publics du Qatar (Ashghal) prévoient également de construire des autoroutes et des échangeurs avec un coût de 27,5 milliards de dollars sur les cinq prochaines années. Du côté brésilien, les autorités sont aussi confiantes dans l’avancement des travaux. Le Brésil a salué son nouveau stade en pleine Amazonie (à Manaus, l’Arena Amazônia ) et l’on se prépare déjà à accueillir les équipes qualifiées pour cette coupe du monde.
 
Côté sportif, beaucoup se demandent qui remportera la prochaine Coupe du Monde 2014. Qui sont les favoris pour la CDM cet été au Brésil ? Après sa victoire contre l’Espagne, le Brésil part favori pour tous les pronostiqueurs. Rappelons que l’Espagne est la nation la mieux classée au niveau de la FIFA. L’équipe de la Seleçào fera tout son possible pour garder sur ses terres le précieux trophée et tous les bookmakeurs en ont fait leur favori.
Le Brésil a été éliminé de la Coupe du Monde 2010 qui se déroulait en Afrique du Sud en quarts de finale. Le pays organisateur se doit de prendre sa revanche sur ses propres terres. Nombreux sont les parieurs qui misent sur la victoire du Brésil, suivie par l’Argentine, l’Allemagne et l’Espagne. Mais la France reste en embuscade…
La Coupe du monde de football de 2022 qui se déroulera au Qatar sera la 22e édition et réunira les meilleures sélections nationales se déroulera. Connu pour son pétrole et son gaz, l’émirat du Qatar a misé énormément sur cette Coupe du Monde qui sera au centre d’un marché télévisuel d’environ 3,2 milliards de téléspectateurs.