Par La Rando

Le Mondial au Brésil suffira t-il à relancer l’économie?

bresil-business1La croissance du pays organisateur de la Coupe du monde de football a marqué le pas plusieurs années, et particulièrement depuis janvier. Les retombées économiques de la Coupe du Monde pourraient être moins importantes que prévu.

A quelques jours de la Coupe du monde de football, les statistiques économiques brésiliennes ne sont pas à la fête. Au premier trimestre 2014, la croissance du PIB a ralenti, à 0,2% par rapport aux trois mois précédents, un chiffre inférieur de moitié à la performance du quatrième trimestre 2013, selon l’institut national de la statistique IBGE. En rythme annuel, la croissance de la première économie d’Amérique latine ressort à 1,9% sur la période alors que les économistes attendaient 2,1%.

Depuis le boom de 2010, marqué par une croissance de 7,5%, ce pays émergent de plus de 200 millions d’habitants stagne. La hausse du PIB marque le pas: +2,7% en 2011, +1% en 2012 et +2,5% en 2013. Tous les indicateurs sont aujourd’hui en berne: les dépenses d’investissement ont reculé de 2,1% entre janvier et mars pour le troisième trimestre consécutif, la consommation des ménages s’est repliée de 0,1%, enregistrant sa première baisse sur un trimestre en trois ans. Et l’activité dans l’industrie s’est contractée de 0,8%. Seule l’activité agricole progresse, de 3,6%, dans ce pays porté par ses matières premières (café, sucre, soja, orange…). «Ce qui préoccupe le plus, c’est que les exportations et les investissements n’augmentent pas davantage. L’économie brésilienne est en perte d’élan», note Jens Arnold, chef du bureau Brésil au département économique de l’OCDE. Lire la suite sur LeFigaro…