Magazine Rando & Trekking http://www.larando.org Club de randonnée pédestre à Colmar en Alsace Tue, 25 Apr 2017 19:47:29 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.4 Comment transporter son matériel de randonnée ? http://www.larando.org/transporter-materiel-de-randonnee/ Tue, 25 Apr 2017 18:46:22 +0000 http://www.larando.org/?p=29557 Qu’elle soit programmée à 50km de votre domicile ou bien à l’autre bout du monde, une randonnée peut nous obliger à utiliser différents moyens de transport. On peut effectuer une cyclo-randonnée par exemple ou utiliser une voiture jusqu’au point de départ du trek. Et il faut savoir opter pour les bons équipements et bagages selon …

Cet article Comment transporter son matériel de randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Qu’elle soit programmée à 50km de votre domicile ou bien à l’autre bout du monde, une randonnée peut nous obliger à utiliser différents moyens de transport. On peut effectuer une cyclo-randonnée par exemple ou utiliser une voiture jusqu’au point de départ du trek.

Et il faut savoir opter pour les bons équipements et bagages selon le moyen de transport utilisé. Alors comment transporter son matériel de randonnée ? De la voiture à l’avion, voici quelques éléments de réponse.

Transport en voiture

La voiture est le premier moyen de transport qui nous vient en tête lorsqu’il s’agit de se rendre au point de départ d’une randonnée. Grâce à son coffre, la voiture dispose d’assez d’espace pour emporter le matériel de rando nécessaire. C’est donc le moyen le plus simple pour transporter les sacs à dos. Si vous partez en randonnée pour plusieurs jours, équipez votre voiture d’un coffre de toit ou d’une remorque pour transporter tente et autre matériel nécessaire pour camper en pleine nature. Des sites comme Rameder, spécialisé dans l’attelage de remorque, proposent des systèmes d’attelage pratiques et simples à utiliser pour attacher l’équipement à votre véhicule en toute sécurité. Après cette étape, il ne vous reste plus qu’à déposer tout le matériel dont vous avez besoin dans la remorque et de partir sur les routes. Cet équipement vous permet aussi de partir à plusieurs en n’utilisant qu’un véhicule.

Transport à vélo

Si vous optez pour une randonnée à vélo, pensez à bien préparer et anticiper votre périple, surtout en termes de bagages. Outre le pratique sac à dos, il est également utile d’équiper au mieux son vélo pour emporter le minimum vital pour la randonnée. Comme les cyclo-randonnée s’effectuent généralement avec des VTT, il est utile d’équiper celui-ci de porte-bagages arrière ou avant. Ces derniers vous permettront d’installer des sacoches pour transporter vos affaires. Il existe différents types de sacoches selon le matériel que vous souhaitez emporter en randonnée. Sur le site Le Cyclo, vous avez le choix entre une simple ou double sacoche imperméable ou encore une sacoche pour smartphone à placer sur le guidon. Il est également possible d’opter pour une remorque pour vélo. Avec tous ces équipements, vous êtes prêts pour une rando en vélo en France ou ailleurs.

Transport en avion

Notre article sur les 10 plus belles randonnées du monde vous a donné des idées ? Alors il est fort probable que l’avion soit le moyen de transport incontournable pour vous rendre sur les lieux du trek. Pour les voyages en avion, vous avez le droit à un bagage en soute et un en cabine. Il est préférable de déposer vos sacs de rando en soute. Pensez donc à bien les protéger avec du film plastique ou une housse de protection pour éviter de les retrouver saccagés à la descente de l’avion. Pour les bagages en cabine, un sac à main ou une sacoche près du corps fera l’affaire. N’oubliez pas d’emporter le strict minimum pour éviter les surcharges et pour profiter au maximum de votre voyage.

Cet article Comment transporter son matériel de randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Bien préparer sa randonnée http://www.larando.org/bien-preparer-randonnee/ Tue, 25 Apr 2017 18:45:59 +0000 http://www.larando.org/?p=29568 Avec le retour du printemps et du soleil , nombre d’amateurs retrouvent les sentiers de randonnée. Une activité qui se prépare et demande un minimum de connaissances. À pied, à cheval, à vélo, pour se ressourcer ou simplement se promener, la randonnée se pratique sous toutes ses formes en Ariège. Avec le retour du printemps, …

Cet article Bien préparer sa randonnée est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>

Avec le retour du printemps et du soleil , nombre d’amateurs retrouvent les sentiers de randonnée. Une activité qui se prépare et demande un minimum de connaissances.

À pied, à cheval, à vélo, pour se ressourcer ou simplement se promener, la randonnée se pratique sous toutes ses formes en Ariège.

Avec le retour du printemps, de plus en plus d’amateurs retrouvent leurs itinéraires favoris. Et en Ariège, il y a de quoi faire.

Milliers de kilomètres d’itinéraires

. Le plan départemental de la randonnée recense 2 785 kilomètres de randonnée pédestre et 1 440 kilomètres de randonnée équestre (parfois sur les mêmes itinéraires), 1 500 kilomètres de VTT. Pour quelques heures ou plusieurs jours, il y a en a pour tous les goûts et tous les niveaux. De nombreux topo-guides sont disponibles dans les offices de tourisme et en librairie.

Bien s’informer.

Avant de partir, il est utile de s’informer sur l’itinéraire, la météo. Sans oublier de prendre un fond de sac avec des vêtements de rechange, de quoi s’orienter (topo, carte, GPS), une couverture de survie, de l’eau, un peu de nourriture, un vêtement de pluie… Et surtout ne pas oublier d’informer un proche de la destination et de l’itinéraire envisagés. Cela peut faire gagner beaucoup de temps aux secouristes en cas d’alerte et de recherches.

Signaler les itinéraires dégradés.

En Ariège, les itinéraires de randonnée sont entretenus par les collectivités et les territoires. A la sortie de l’hiver certains itinéraires de randonnée connaissent des dégradations : des arbres sont tombés, un balisage a disparu, des mouvements de terrain ont eu lieu… Une application numérique, SURICATE pour «tous sentinelle des sports de nature», permet à chacun de signaler des dommages sur les itinéraires de randonnée. «Depuis le mois de janvier, nous avons déjà reçu cinq signalements» explique David Ilboudo, au comité départemental de la randonnée pédestre. «L’an dernier, nous avons reçu 55 signalements sur l’Ariège. Les gens peuvent localiser précisément l’endroit grâce au GPS de leur téléphone, joindre une photo…» détaille David Ilboudo. Le comité départemental de la randonnée est l’un des acteurs qui reçoit ces alertes avant de les rediriger vers les collectivités concernées.

La rando, ça s’apprend.

L’expérience est souvent précieuse mais la randonnée, ça s’apprend, aussi. On peut démarrer l’activité en club mais l’Ariège compte aussi un centre de formation à la randonnée basé à Auzat. Affilié à la fédération française de la randonnée pédestre et à son comité départemental, le centre propose des formations au grand public mais aussi aux professionnels dans le cadre de la formation professionnelle (www.formation-rando-09.fr/). On peut apprendre à préparer à sa randonnée, à lire une carte, se servir d’un GPS, devenir animateur pour encadrer les autres ou devenir baliseur… L’éventail est large. De quoi en tout cas se préparer dans les meilleures conditions pour que la randonnée reste un plaisir.


Le chiffre : 1-2

Risque avalanche> Faible à limité. La neige a déjà beaucoup fondu en altitude. Toutefois il en reste. Le risque avalanche est faible (1 sur 5) à limité (2 sur 5) surl’ensemble des massifs de l’Ariège. «Le manteau de type printanier est globalement bien tassé et bien stabilisé» note-t-on du côté de Météo France. «Le risque de déclenchement accidentel est à craindre essentiellement lorsqu’un skieur coupe une pente raide en neige très humide ou pourrie,en facilitant alors l’écoulement de celle ci.»

Cet article Bien préparer sa randonnée est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Vivre sur une île : paradis ou enfer ? http://www.larando.org/vivre-ile-paradis-enfer/ Tue, 25 Apr 2017 18:41:21 +0000 http://www.larando.org/?p=29565 Ce reportage rend compte de l’expérience de quatre français qui, pour tourner la page et changer radicalement de vie, connaître l’aventure ou tout simplement pour s’acheter une résidence secondaire, ont réalisé le rêve d’aller vivre sur une île. Le film retrace en les entrecroisant, les motivations, les espoirs, les différentes étapes de l’installation, et la …

Cet article Vivre sur une île : paradis ou enfer ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Ce reportage rend compte de l’expérience de quatre français qui, pour tourner la page et changer radicalement de vie, connaître l’aventure ou tout simplement pour s’acheter une résidence secondaire, ont réalisé le rêve d’aller vivre sur une île.

Le film retrace en les entrecroisant, les motivations, les espoirs, les différentes étapes de l’installation, et la vie quotidienne de chacun.

 

Cet article Vivre sur une île : paradis ou enfer ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Une famille en mode survie http://www.larando.org/famille-mode-survie/ Sun, 23 Apr 2017 09:51:36 +0000 http://www.larando.org/?p=29554 Voici le quotidien d’une famille qui à choisie la décroissance et de vivre au gré de leur vie avec leur propre moyens, et ça fonctionne très bien. Découvrez ce documentaire ci-dessous.  

Cet article Une famille en mode survie est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Voici le quotidien d’une famille qui à choisie la décroissance et de vivre au gré de leur vie avec leur propre moyens, et ça fonctionne très bien. Découvrez ce documentaire ci-dessous.

 

Cet article Une famille en mode survie est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
6 mois au lac Baïkal (Sibérie) http://www.larando.org/6-mois-lac-baikal-siberie/ Sun, 23 Apr 2017 09:41:49 +0000 http://www.larando.org/?p=29550 Une demi-année de solitude au bord du lac Baïkal, c’est le défi qu’a relevé Sylvain Tesson, 39 ans. Ce géographe avait déjà multiplié les expériences extrêmes, dont le tour du monde en vélo et la traversée de l’Himalaya à pieds. Cette fois-ci, il ne se déplace pas mais reste seul, de février à juillet, dans …

Cet article 6 mois au lac Baïkal (Sibérie) est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Une demi-année de solitude au bord du lac Baïkal, c’est le défi qu’a relevé Sylvain Tesson, 39 ans. Ce géographe avait déjà multiplié les expériences extrêmes, dont le tour du monde en vélo et la traversée de l’Himalaya à pieds.

Cette fois-ci, il ne se déplace pas mais reste seul, de février à juillet, dans une cabane en rondins chauffée au poêle à bois.

Pour tout viatique : six mois de vivres, de la vodka, des cigares et des livres. La lecture et surtout l’écriture lui apportent du réconfort. « L’ennui c’est le sang qui coule de la blessure du temps », note-t-il un soir de spleen. À méditer…

 

Cet article 6 mois au lac Baïkal (Sibérie) est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Comment reprendre la randonnée ? http://www.larando.org/comment-reprendre-la-randonnee/ Sun, 23 Apr 2017 08:29:01 +0000 http://www.larando.org/?p=29548 Vous allez être nombreux à reprendre la randonnée et la course à pied, l’abonnement en salle de sport ou les sports collectifs à la rentrée. Et, d’expérience de kiné, une bonne partie va se blesser à la reprise du sport… Pourquoi? Parce que vous reprenez trop fort après (souvent) une longue pause! La solution: profitez …

Cet article Comment reprendre la randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Vous allez être nombreux à reprendre la randonnée et la course à pied, l’abonnement en salle de sport ou les sports collectifs à la rentrée. Et, d’expérience de kiné, une bonne partie va se blesser à la reprise du sport…

Pourquoi? Parce que vous reprenez trop fort après (souvent) une longue pause!

La solution: profitez de la fin de l’été pour reprendre en douceur.

1/ Reprise progressive du running

La course à pied est le sport le plus universel. Il vous faut juste une paire de chaussures (ou pas pour certains!) et pas mal de volonté. Mais cette volonté ne doit pas être trop intense à la reprise.

Si vous courrez depuis quelques temps et voulez progresser, voici des programmes d’entraînement pour booster vos courses à pied.

Si vous n’êtes pas un coureur régulier, une méthode qui fonctionne presque tout le temps consiste à se donner 2 semaines avec 6 sorties running pour réaliser 30 à 45 minutes de running ininterrompus:

1. Alterner 5 fois course 3 minutes et marche 1 minute;
2. Alterner 5 fois course 4 minutes et marche 1 minute;
3. Alterner 6 fois course 4 minutes et marche 1 minute;
4. Alterner 3 fois course 8 minutes et marche 1 minute;
5. Alterner 3 fois course 9 minutes et marche 1 minute;
6. 30 minutes de course.

2/ Quelques workouts avant de reprendre fitness ou musculation 

Que vous pratiquiez en salle de sport, en extérieur, avec un coach sportif ou chez vous, le fitness et la musculation ne sont pas des pratiques si faciles. Elles nécessitent une certaine technique pour contrôler les mouvements ainsi qu’une bonne condition physique. Et comme la reprise est en général intense (car on veut se remettre un coup de fouet), il est fréquent d’en ressortir avec des « tendinites » ou des douleurs articulaires.

Ce que je vous conseille: 2 semaines (encore une fois 6 séances de reprise douce) en pratiquant des exercices dits « poids de corps », c’est-à-dire sans matériel: abdos, pompes, squats, burpees, superman, etc.

Retrouvez ici mes vidéos pour bien faire les exercices et se muscler efficacement, pour femme et homme:

 

Tentez donc 6 séances en augmentant la durée, le nombre de répétitions et la difficulté progressivement.

3/ Préparation physique pour les sports collectifs et individuels en club 

Les sports collectifs et individuels en club sont généralement très bien encadrés par des entraîneurs, coachs, prépas physiques et profs de qualité. Ces personnes, bien souvent bénévoles, sont là pour transmettre leur savoir et permettre à chacun de progresser dans le sport qu’il souhaite. Chaque activité physique demande des besoins particuliers. C’est pour cela qu’il faut bien respecter le décrassage, la prépa physique de début de saison. Vos entraîneurs sont souvent expérimentés et savent ce qu’ils font. Ne séchez pas la prépa de début d’année et vous verrez que vous serez bien plus rapidement en forme et souvent pour toute la saison (regardez le bon départ du PSG cette année par rapport à la dernière).

À vos baskets!

Source: huffpostmaghreb

Cet article Comment reprendre la randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Randonnée roque des Bancs http://www.larando.org/randonnee-roque-bancs/ Sat, 22 Apr 2017 10:10:54 +0000 http://www.larando.org/?p=29537 Le départ de la randonnée n’est pas simple à trouver , allez d’abord jusqu’à Lacoste dans le 84480. Une fois au centre, à environ 2 km , il y a la D3 , vous arriverez à une bifurcation avec le panneau VALMASQUE. vous pourrez vous poser votre véhicule. une fois sur place, prendre le panneau …

Cet article Randonnée roque des Bancs est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Le départ de la randonnée n’est pas simple à trouver , allez d’abord jusqu’à Lacoste dans le 84480. Une fois au centre, à environ 2 km , il y a la D3 , vous arriverez à une bifurcation avec le panneau VALMASQUE. vous pourrez vous poser votre véhicule.
une fois sur place, prendre le panneau VALMASQUE, une montée sur plusieurs kilomètres vous attend. Direction la forêt des Cedres et le pré de Roustan . Suivre le balisage puis quand vous arrivez au balisage vert (dans la foret ) prendre tout droit , vous arriverez sur une route goudronnée.
Au panneau les prés de ROUSTAN, prendre à droite sur le bitume, direction FALABREGUE . Une fois à la citerne 41 , quittez la route puis prendre le sentier en face.
Attention, il n’y a pas de balisage donc spyez vigilant. Vous arrivez à un CAIRN puis prendre à droite vers la barre rocheuse.
Une fois que vous passez cette barre rocheuse, vous passez un petit abri fait de pierres, vous allez remonter et retrouver le balisage rouge et blanc, puis prendre à gauche . Un magnifique panorama s’offrira à vous. a noter que le balisage laisse à désirer… Vous amorcez une bonne descente avec le marquage jaune. Vous n’avez plus qu’à continuer sur la route des bois , puis à droite et tout droit jusquau parking.
En bref:
Durée de ce parcours: 4h07 avec 12 km30 .
calories dépensées: 1056
D + ET – 590
Vitesse moyenne 3kmh
Desydratation 1826

C’est une belle randonnée , sans grande difficulté majeure. faite attention au balisage pas très présent. C’est une rando effectuée durant le mois de juillet.

Cet article Randonnée roque des Bancs est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Randonnée au Djurdjura http://www.larando.org/randonnee-au-djurdjura/ Sat, 22 Apr 2017 09:01:46 +0000 http://www.larando.org/?p=29533 Le Djurdjura, appelé Adrar n Jerjer en kabyle, est un massif montagneux du nord de l’Algérie, sur la bordure méditerranéenne, constituant la plus longue chaîne montagneuse de la Kabylie. De forme lenticulaire, ses limites naturelles vont des environs de Draâ El Mizan jusqu’à Tazmalt, s’étalant donc sur une longueur de près de 60 km. Il appartient …

Cet article Randonnée au Djurdjura est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Le Djurdjura, appelé Adrar n Jerjer en kabyle, est un massif montagneux du nord de l’Algérie, sur la bordure méditerranéenne, constituant la plus longue chaîne montagneuse de la Kabylie. De forme lenticulaire, ses limites naturelles vont des environs de Draâ El Mizan jusqu’à Tazmalt, s’étalant donc sur une longueur de près de 60 km. Il appartient à la chaîne de l’Atlas.

On distingue deux parties du Djurdjura, à savoir le versant nord, qui englobe une partie de la wilaya de Tizi Ouzou (Draâ El Mizan, Boghni, Ouadhias, Ath Ouacif, Tassaft Ouguemoun, Ath Yenni, Ain El Hammam, Iferhounene), et le versant sud, comprenant les limites nord de la wilaya de Bouira, notamment El Esnam, Bechloul, M’chedallah, Haizer, Ath Laziz, Chorfa et les communes voisines dépendant de la wilaya de Béjaïa, en l’occurrence, Tazmalt, Boudjellil et Beni Mellikeche. C’est également sur ce versant sud que l’on retrouve la plaine ou vallée du Djurdjura, proprement dite, appelée notamment vallée du « Sahel-Djurdjura », s’étendant de la commune de Tazmalt jusqu’à Lakhdaria (ex-Palestro).

 

Cet article Randonnée au Djurdjura est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Comment choisir un porte-bébé de randonnée ? http://www.larando.org/choisir-porte-bebe-de-randonnee/ Sat, 22 Apr 2017 08:55:12 +0000 http://www.larando.org/?p=29529 Envie de faire une balade avec votre bébé ce week-end ? Découvrez les conseils d’Isabelle Fuoc de Magicmaman pour bien choisir un porte-bébé de randonnée.   

Cet article Comment choisir un porte-bébé de randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Envie de faire une balade avec votre bébé ce week-end ? Découvrez les conseils d’Isabelle Fuoc de Magicmaman pour bien choisir un porte-bébé de randonnée. 

 

Cet article Comment choisir un porte-bébé de randonnée ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Un alsacien veut faire le monde à vélo http://www.larando.org/alsacien-veut-faire-monde-a-velo/ Sat, 22 Apr 2017 08:36:38 +0000 http://www.larando.org/?p=29526 Fabien Freyburger est un drôle d’aventurier. Pour préparer un périple autour du monde sur un vélo, il s’entraîne en dévalant, à ski, les couloirs hors-piste les plus raides du secteur de Tignes – Val d’Isère. « Côté sport, j’ai toujours fait beaucoup de ski de descente », précise le jeune homme plutôt modeste. Mais un …

Cet article Un alsacien veut faire le monde à vélo est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>

Fabien Freyburger est un drôle d’aventurier. Pour préparer un périple autour du monde sur un vélo, il s’entraîne en dévalant, à ski, les couloirs hors-piste les plus raides du secteur de Tignes – Val d’Isère. « Côté sport, j’ai toujours fait beaucoup de ski de descente », précise le jeune homme plutôt modeste. Mais un rapide coup d’œil sur Youtube permet de s’apercevoir qu’il a un niveau de ski super costaud. Bon, heureusement, le ski, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Parce que pour la saison 2017-2018, ça va être ceinture côté neige pour Fabien, justement à cause du vélo et de son projet de tour du monde à bicyclette. « C’est un projet qui me trotte dans la tête depuis dix ans. Et à bientôt 28 ans, c’est le moment d’y aller. L’an dernier, j’ai commencé à préparer sérieusement ce tour du monde. » L’envie d’un tour du monde, on voit bien, mais pourquoi sur un vélo ?

 

Pas de permis de conduire

« Après mes études à Mulhouse, je suis parti travailler trois ans à Paris, dans l’informatique. C’est vraiment là que j’ai commencé à apprécier les déplacements à vélo. Ensuite, de retour en Alsace, j’ai continué à rouler. De toute façon, je n’ai pas le permis de conduire… »

En moyenne, Fabien roule 80 kilomètres par semaine, ce qui n’en fait pas un concurrent direct pour le prochain Tour de France. « Bon, depuis plusieurs semaines, j’ai quand même augmenté. Je suis à 100 bornes par semaine. Mais durant le tour du monde, ce sera des étapes de 50 kilomètres par jour, au minimum. » Et histoire de peaufiner sa préparation et de se mettre dans l’ambiance d’un road-trip à vélo, avec un ami, il s’est embarqué au début du mois pour les Pays-Bas. « Tous les vaccins étaient faits, les divers abonnements résiliés et la liste de bagages terminée. Il ne me restait plus qu’à tester mon vélo avec ses sacoches pour voir si mes mollets allaient tenir le rythme. J’ai donc décidé de partir de Mulhouse jusqu’aux Pays-Bas avec un ami. N’ayant eu que quatre jours sur nos emplois du temps respectif, nous avons pris le train pour certaines grosses portions du trajet et choisi l’avion pour le chemin du retour. Nous avons tout de même atteint une moyenne de 85 kilomètres par jour. »

Se laisser une marge de manœuvre

Nouveau test concluant sur un VTT de 13 kilos, mais avec près de 15 kilos de bagages, donc en configuration tour du monde. De toute façon, à 24 heures du départ, plus question de reculer : « J’ai pris un congé sabbatique d’un an. Je sais que je pars dimanche matin et que je dois être rentré le 1er mai 2018. Actuellement, tous les billets d’avion sont réservés pour les quatre prochains mois. Les étapes sont tracées dans les grandes lignes, mais je me laisse une marge de manœuvre pour improviser d’un endroit à un autre. »

Dans les grandes lignes, ce tour du monde va passer par l’Irlande, l’Écosse, le Canada, les États-Unis, le Pérou, la Bolivie, le Chili, le Costa Rica, la Nouvelle-Zélande, le Vietnam, le Laos, la Thaïlande « et la Birmanie, si j’ai encore le temps » , prévient le Mulhousien qui a coché quelques étapes incontournables : le tour du mont Ben Macdhui en Écosse, la remontée du fleuve Saint-Laurent au Canada, une bonne moitié de la fameuse Great divide mountain bike route (GDMBR) aux États-Unis, un tour sur la cordillère Blanche au Pérou et l’Alps 2 Ocean en Nouvelle-Zélande.

Le coût de ce tour du monde est évalué à 20 000 €, « en comptant le prix du vélo et des équipements. C’est d’ailleurs ma plus grosse préoccupation : qu’il arrive quelque chose au VTT et à l’équipement lors d’un transfert en avion. »

Source: Lalsace

Cet article Un alsacien veut faire le monde à vélo est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Traversée de l’océan Atlantique en paddle http://www.larando.org/traversee-de-locean-atlantique-paddle/ Sun, 16 Apr 2017 05:56:14 +0000 http://www.larando.org/?p=29518 Si, l’année dernière, le Français Nicolas Jarossay a dû abandonner sa traversée de l’océan Atlantique en paddle après avoir chaviré, Chris Bertish, lui, est arrivé au bout du parcours. Le Sud-Africain de 42 ans devient le premier homme à réaliser cet exploit. À 8h32 (heure locale), ce jeudi 9 mars, le surfeur professionnel est apparu …

Cet article Traversée de l’océan Atlantique en paddle est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Si, l’année dernière, le Français Nicolas Jarossay a dû abandonner sa traversée de l’océan Atlantique en paddle après avoir chaviré, Chris Bertish, lui, est arrivé au bout du parcours. Le Sud-Africain de 42 ans devient le premier homme à réaliser cet exploit.

À 8h32 (heure locale), ce jeudi 9 mars, le surfeur professionnel est apparu barbu et sans chemise aux abords des côtes Caribéennes. Il a été remorqué jusqu’à English Harbour au sud de l’île d’Antigua, plus de trois mois après avoir quitté Agadir, au Maroc, achevant ainsi la première traversée de l’océan Atlantique en paddle.

Ce genre de traversée ne se fait, évidemment, pas sur un paddle ordinaire mais sur une petite embarcation aménagée. Semblable à un bateau, le paddle de six mètres de long est équipé d’une minuscule cabine. Phil Morrison, l’architecte naval qui a conçu celui de Chris Bertish, y a rajouté des panneaux solaires ainsi qu’un système anti-chavirement.

Voir l'image sur Twitter
 

Selon son équipe, qui le soutenait à distance durant le parcours, Chris Bertish a voyagé sur près de 6518 kilomètres depuis les côtes africaines. Le nouveau recordman du monde, qui a fixé la plus grande distance parcourue en solo et en une journée sans assistance sur l’océan à 116 kilomètres, a pagayé en 93 jours l’équivalent d’un marathon par jour.

« J’ai mangé exactement la même chose pendant 93 jours », a-t-il dit aux gens rassemblés pour le saluer dès son arrivée, avant d’avaler un hamburger à pleine dents.

« Les derniers jours étaient super intenses », explique le surfeur après avoir couvert plus de 200 kilomètres en trois jours. « C’est tellement agréable d’être sur la terre ferme et de ne pas avoir à s’inquiéter de toutes les milliards de choses qui pourraient mal se passer ».

En effet, l’aventure n’a pas été un long fleuve tranquille. Perché sur son paddle sur mesure de six mètres de long, Chris Bertish a dû rester constamment vigilant face aux mouvements violents de l’océan.

« Je pensais que j’allais couler »

Pendant les cinq premiers jours du voyage, il a lutté pour éviter d’être soufflé de nouveau vers la terre. Et, au cours des 72 dernières heures, le temps orageux qui rendait les entrées difficiles pour l’approche finale lui a fait peur.

« On peut se sentir vraiment impuissant en pleine mer, déclare le gagnant du concours californien de surf, Titans of Mavericks, de 2010. « Quand ça se produit il faut essayer de rester calme et de se synchroniser avec ce qui nous entoure et suivre les courants. C’est la seule chose qui va vous aider à survivre là-bas pendant un laps de temps. Cela dit, il y avait certainement des moments où j’étais accroché par un fil où j’essayais seulement de rester debout », explique-t-il.

Un de ces moments s’est justement produit lorsqu’il a été pris dans une tempête durant plusieurs jours au large des îles Canaries. « L’écoutille avait une fuite, et j’étais à court d’eau, affirme Chris Bertish. Je pensais que j’allais couler ».

Outre les conditions météorologiques difficiles, le Sud-Africain a dû en découdre avec les requins. Un a chargé son embarcation, tandis qu’une fois un autre a heurté l’habitacle pendant la nuit.

Chris Bertish a également souffert de certains problèmes médicaux lors de son périple, y compris une luxation de l’épaule. Mais pour ce grand sportif, le jeu en valait la chandelle.

Source: huffpost

Cet article Traversée de l’océan Atlantique en paddle est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Allergies en Alsace http://www.larando.org/allergies-en-alsace/ Sat, 15 Apr 2017 23:01:58 +0000 http://www.larando.org/?p=29514 Éternuements, yeux rouges, nez qui coule: la première vague de la saison des allergies atteint son pic dans la région. Dans son dernier bulletin, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) place l’Alsace parmi les régions où le risque allergique est « très élevé », soit le plus haut des cinq échelons. Le coupable est encore et …

Cet article Allergies en Alsace est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Éternuements, yeux rouges, nez qui coule: la première vague de la saison des allergies atteint son pic dans la région. Dans son dernier bulletin, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) place l’Alsace parmi les régions où le risque allergique est « très élevé », soit le plus haut des cinq échelons.

Le coupable est encore et toujours le pollen des arbres de la famille des bétulacées, et en particulier celui du bouleau, au fort pouvoir allergisant.

Dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, frênes, saules et peupliers sont également susceptibles de causer des manifestations chez les personnes allergiques.

Les graminées se profilent

En règle générale, cette première « saison des allergies » s’achève vers la fin avril dans la région… et elle est rapidement suivie de la saison du rhume des foins, imputable quant à lui aux graminées.

Mais avec les températures de ces derniers jours, cette nouvelle vague semble déjà se profiler. « Les graminées disséminent quelques pollens sur une grande partie du territoire, si les beaux jours persistent, le développement de ces herbes et leur floraison seront en augmentation », prévient le RNSA.

Source: Lalsace

Cet article Allergies en Alsace est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Faut-il laisser son enfant vivre ses aventures ? http://www.larando.org/faut-laisser-enfant-vivre-aventures/ Sat, 15 Apr 2017 06:03:10 +0000 http://www.larando.org/?p=29511 Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de quelque chose qui me tient à coeur et qui fait que je me pose beaucoup de questions. Ce « quelque chose » c’est ma peur. Vous allez comprendre de quoi je parle… 9 ans, un âge qui change tout Voilà, ça y est, Noah va avoir 9 ans au mois …

Cet article Faut-il laisser son enfant vivre ses aventures ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de quelque chose qui me tient à coeur et qui fait que je me pose beaucoup de questions. Ce « quelque chose » c’est ma peur. Vous allez comprendre de quoi je parle…

9 ans, un âge qui change tout
Voilà, ça y est, Noah va avoir 9 ans au mois de mai. 9 ans! J’hallucine en l’écrivant! Evidement, comme toutes les mères du monde, j’ai l’impression que, encore hier, je le tenais dans me bras à la maternité. Mais non, j’ai bien pris 9 ans dans la tronche et cet enfant m’arrive à l’épaule.

9 ans, c’est un âge charnière. Le langage est acquis depuis bien longtemps, l’humour et le second degrés aussi. La notion du danger est bien présente et la rébellion de la pré-adolescence pointe le bout de son nez.

Mais il reste quelque chose qui ne dépend que de moi: l’autonomie. Pardon, je corrige: ma peur de le laisser se débrouiller tout seul.

Les années d’insouciance
Quand j’avais neuf ans, j’étais une petite fille qui ne s’arrêtait jamais. Impossible pour moi de rester enfermée à la maison! Pour la petite anecdote, j’ai réussi à m’enfuir de l’école maternelle quand j’avais 5 ans, c’est dire!

Bref, à cette époque, à l’aube de mes 10 ans, j’avais plein de copines dans le quartier où j’habitais et je me retrouvais très souvent à jouer dehors avec elles. Dans les années 90, il flottait une forme d’insouciance au dessus de nos petites têtes d’enfants et, il me semble, que nous étions plus libres.

La peur de l’inconnu
Quand je dis « plus libres », je parle de la façon dont nos parents appréhendaient le danger. D’ailleurs, de quel danger parle-ton?

Et bien pour être plus claire, aujourd’hui, je suis maman et JAMAIS je n’imaginerais laisser mon fils aller jouer avec des copains au square du bout de la rue. Je ne peux même pas imaginer une seule seconde ne pas l’avoir à portée de vue. J’ai bien trop peur qu’un fou surgisse de derrière un buisson, ou l’embarque dans un camion, qu’il soit tête en l’air au moment de traverser, qu’il se perde… bref, je me fais tous les films possibles et imaginables. Et je veux absolument tout maîtriser.

Ma plus grande peur serait qu’il lui arrive malheur et que cela soit de ma faute. Je ne m’en remettrai pas. La faute à qui? A quoi? Peut-être qu’avant, lorsque j’étais enfant, les médias étaient moins présents dans nos vies. J’ai l’impression que nos parents ne savaient pas tout. Tout ce que nous nous savons aujourd’hui. Tous ces drames, ces accidents volontaires et involontaires…

Aujourd’hui, nous sommes envahis de mauvaises nouvelles, d’histoires atroces. Il suffit d’allumer BFM TV ou encore de zapper sur les émissions qui racontent d’horribles crimes. L’horreur est à portée de télécommande finalement… et l’horreur et la peur sont devenues un business qui malgré nous ponctuent notre quotidien.

Pourtant, quand j’y repense, j’allais à l’école du quartier seule, je pouvais jouer dehors avec mes copains et dépasser parfois les limites imposées par mes parents. Cela me procurait un sentiment de liberté! Grâce à cela, j’ai développé une sorte de sixième sens qui me met en garde encore aujourd’hui quand je me retrouve en situation de danger. Je sens les gens. Je sais si ils sont bons ou méchants.

En me laissant cet espace de liberté, mes parents m’ont, sans le savoir, armés pour la vie.

Vous allez vous dire alors « mais pourquoi ne laisses tu pas plus de liberté à ton fils puisque cela t’a été bénéfique? »

Une société du danger pour nos enfants
Nous vivons dans une société où nous sommes en permanence en alerte pour nos enfants. Et pas que pour les loisirs! Vous trouvez ça normal vous qu’on amène un enfant mensuellement chez le pédiatre même si il n’est pas malade « pour vérifier que tout va bien »? C’est quand même terriblement anxiogène!

Quand j’étais petite, j’allais chez le médecin généraliste quand j’avais quelque chose! Pas pour m’assurer que « tout allait bien »! Mes parents avaient assez de jugeote pour s’en rendre compte tout seuls… Aujourd’hui on veut anticiper toute forme de danger. Moi la première. Nous vivons avec la peur qu’il arrive quelque chose de grave.

Au final, que risquent nos enfants à explorer la vie et à devenir autonomes?

Si il monte sur ce muret et qu’il tombe, au pire, il se cassera un bras? Je sais, c’est grave, mais est-ce si dramatique?

Si il se coupe en m’aidant à cuisiner, est-ce si terrible?

Si il se perd et demande son chemin, n’est-ce pas une victoire?

Et puis ma peur de l’enlèvement n’est peut-être pas légitime finalement. Quand on sait que la plupart des kidnappings sont fait dans le cadre familial…

Je me pose toutes ces questions en ce moment et je me demande à quel âge doit-on leur permettre d’explorer le monde? A quel âge doit-on lâcher la bride? Apparemment, je suis en plein dedans et il va falloir que je travaille sur moi!

Avoir confiance en la vie et en l’humain et laisser mes enfants seuls affronter la vie
J’ai remarqué que ma peur de tout déteint sur Noah. Je me dis que j’en fais quelqu’un de prudent grâce à cette anticipation du danger.

Et en même temps je me demande si je lui rends vraiment service, si c’est vraiment ça « la vie ». Si il ne doit pas avoir confiance tout simplement. Toucher les limites du bout des doigts. Connaître l’odeur du danger. Savoir où il peut s’aventurer et où il ne peut pas. Car, je ne serai pas toujours là finalement…

Alors je vais tenter de lui accorder de plus en plus d’autonomie. De vaincre mes peurs. De lui dire que la vie doit se vivre. Qu’on doit éviter le danger mais qu’il est aussi important de lui faire face, de temps en temps, pour en définir les contours et se sentir vivant.

Je suis sûre que beaucoup d’entre vous sont dans mon cas alors si vous avez des conseils, je suis tout ouïe!

Source: huffpost

Cet article Faut-il laisser son enfant vivre ses aventures ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Sentier des Roches dans les Vosges: attention danger ! http://www.larando.org/sentier-roches-vosges-attention-danger/ Sat, 15 Apr 2017 05:55:02 +0000 http://www.larando.org/?p=29508 Un homme a fait une chute mortelle ce vendredi vers 12h30, alors qu’il marchait sur le Sentier des Roches sur le ban communal de Stosswihr, dans la vallée de Munster. D’après les premiers éléments communiqués par les secours, il s’agirait d’un homme d’une soixantaine d’années domicilié en Allemagne selon LAlsace.fr.  

Cet article Sentier des Roches dans les Vosges: attention danger ! est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Un homme a fait une chute mortelle ce vendredi vers 12h30, alors qu’il marchait sur le Sentier des Roches sur le ban communal de Stosswihr, dans la vallée de Munster.

D’après les premiers éléments communiqués par les secours, il s’agirait d’un homme d’une soixantaine d’années domicilié en Allemagne selon LAlsace.fr.

 

Cet article Sentier des Roches dans les Vosges: attention danger ! est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Où faut-il voyager dans le monde en 2017 ? http://www.larando.org/ou-voyager-monde-2017/ Sat, 15 Apr 2017 05:46:27 +0000 http://www.larando.org/?p=29502 Le cabinet de conseil britannique Control Risks, spécialisé dans la gestion des risques pour les personnes et les entreprises a publié une série de cartes sur les risques sécuritaires, géopolitiques et économiques dans le monde pour l’année 2017. La carte des risques sécuritaires La Tunisie fait partie des pays aux risques sécuritaires moyens tout comme …

Cet article Où faut-il voyager dans le monde en 2017 ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>
Le cabinet de conseil britannique Control Risks, spécialisé dans la gestion des risques pour les personnes et les entreprises a publié une série de cartes sur les risques sécuritaires, géopolitiques et économiques dans le monde pour l’année 2017.

La carte des risques sécuritaires

La Tunisie fait partie des pays aux risques sécuritaires moyens tout comme l’Arabie Saoudite, la Russie ou l’Ukraine et une bonne partie de l’Algérie. Même chose du côté de la Libye où le risque est élevé et parfois extrême dans certaines régions, notamment à sa frontière avec l’Égypte.

ss

Sur les frontières tuniso-alégérienne et tuniso-libyenne, il existe un risque sécuritaire élevé, note le cabinet de conseil.

Dans la région seul le Maroc connait de faibles risques sécuritaires.

Pas de surprises dans les pays aux risques sécuritaires extrêmes. Il s’agit le plus souvent de pays en proie aux conflits à l’instar de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Syrie ou encore le Yémen.

Par ailleurs, selon le cabinet les risques sécuritaires sont très faibles en Europe, en Amérique du nord, en Chine, au Japon, en Australie et dans certains pays africains à l’instar du Ghana, du Botswana, de la Namibie ou encore du Sénégal.

La carte des risques politiques

Si l’on se réfère à la carte des risques politiques (il s’agit de la même carte que celle liée aux risques sécuritaires, cependant les lettres affichés sur les pays donnent les tendances sur les risques politiques comme l’affirme la légende), la Tunisie fait partie des pays aux risques politiques moyens contrairement à ses voisins algérien et libyen où le risque politique est élevé affirme le cabinet de conseil.

Dans la région, seul le Maroc connait des risques politiques faibles.

Dans le monde, la majorité des pays africains connaissent des risques politiques élevés, alors qu’en Europe de l’ouest et en Amérique du nord le risque est faible. À l’est de l’Allemagne la quasi-majorité des pays ont des risques politiques allant de moyens à extrêmes.

La carte des risques maritimes

Pas de risques majeurs au niveau de la Méditerranée révèle Control Risks excepté au niveau de le Libye où le cabinet craint un risque élevé de terrorisme maritime. Par ailleurs, la Tunisie est en sécurité comme le reste de la Méditerranée.

cs

Les principales zones où il existe un fort risque maritime se situent au niveau du Golfe du Guinée, de la Mer de Célèbes baignant l’Indonésie, les Philippines et la Malaisie, au sud de la Mer Rouge, au sud de la Mer de Chine et enfin au niveau du Golfe de Syrte.

La carte des kidnappings

Si la carte ne montre pas les risques de kidnappings par pays, elle montre néanmoins le taux de kidnapping par régions du monde en 2016 comme principal critère de risque pour l’année 2017.

À ce niveau-là, l’Afrique et le Moyen-Orient sont les régions qui connaissent le moins de kidnappings après l’Europe (seulement 1%) avec seulement 13% des kidnappings ayant été recensés dans le monde.

L’Asie avec 32% des kidnappings ayant été recensés dans le monde et les Amériques avec 42% des kidnappings ayant été recensés dans le monde sont les régions les plus risquées.

cax

La carte des risques médicaux et de voyage

Le cabinet de conseil Control Risks a également publié une carte de risque médicaux et de voyage, les combinant ensemble.

Ainsi la Tunisie est un pays à risque médical moyen avec un accès approprié aux soins nécessaires tout comme le Maroc, l’Égypte, la Gambie, le Sénégal et la Namibie. Seule l’Afrique du sud a un faible risque médical en Afrique, indique la carte.

Concernant les risques de voyages, Capital Risks classe la Tunisie dans les pays à risques moyens pour le nord avec des tensions politiques périodiques, de violentes manifestations, et des actes terroristes sporadiques et des services d’urgence et de sécurité instables.

Concernant le sud est de la Tunisie, qui partage sa frontière avec la Libye, elle est classée dans les régions à risques élevés pour les voyageurs. « Les manifestations y sont fréquentes, et peuvent cibler les étrangers. Celles-ci peuvent être exacerbées par des problèmes de gouvernance notamment en matière sécuritaire ou juridique. Des crimes violents ou des actes terroristes peuvent viser directement ou indirectement les voyageurs étrangers » indique la carte concernant ces régions.

Sans surprise, en Libye le risque pour les voyageurs est extrême indique le cabinet. Celui-ci est élevé dans le nord de l’Algérie mais moyen dans le reste du pays. Dans la région, seul le Maroc est une destination où les risques de voyager sont faibles.

cdccc

source

Cet article Où faut-il voyager dans le monde en 2017 ? est apparu en premier sur Magazine Rando & Trekking.

]]>